•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendie à la polyclinique Wabakin à La Sarre

Les flammes sortent de la bâtisse abritant une clinique médicale. La fumée monte très haut dans le ciel.

Les flammes étaient visibles près de l'hôpital de La Sarre vers 5 heures mercredi matin.

Photo : Gracieuseté : Sébastien Picard

Radio-Canada

Les pompiers se sont déplacés deux fois en quelques heures pour éteindre l'incendie dans les locaux de la polyclinique Wabakin de La Sarre.

Les pompiers ont reçu le premier appel vers 19 heures mardi.

On a terminé ce premier incendie vers 11 heures hier soir et le feu a repris vers 2 heures cette nuit , explique Luc Goudreault, directeur du service de sécurité incendie de La Sarre.

Il estime des dommages importants au bâtiment. L’entretoit est entièrement brûlé. Il y a beaucoup de dommages par là, dit-il.

Lors des deux appels d'urgence, 24 pompiers se sont déplacés. Luc Goudreault assure qu’il n’y a pas de blessé.

Luc Goudreault est près de la polyclinique Wabakin qui a été la proie des flammes. Des pompiers se reposent derrière lui.

Luc Goudreault est directeur des services incendie de La Sarre.

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

Des services de spécialistes en optométrie, de dentistes et denturologistes, de chiropraticiens et de médecins sont offerts à l'intérieur de la bâtisse située rue Banville, près de l’hôpital.

Pour la première intervention, c’était dans un local ciblé. C’était juste un local qui a été endommagé. On avait fait la coupure de courant dans ce local-là et non dans l’entièreté du bâtiment. Là, on n’a pas fait de recherche de cause encore pour le deuxième appel, mais le deuxième appel, le feu était localisé dans l’entretoit, explique le directeur du service incendie de La Sarre.

Une dizaine de pompiers s'affairent autour de la bâtisse lourdement endommagée.

Après être intervenu une première fois à la polyclinique Wabakin mardi en soirée, les pompiers étaient de retour mercredi très tôt pour éteindre l'incendie.

Photo : Radio-Canada / Joël Côté

Luc Goudreault ajoute que tous les locaux ont été endommagés. Pas tant par l’incendie, beaucoup par le résultat de l’extinction du toit , précise-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !