•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des écoles de la Côte-Nord célèbrent l'arrivée des vacances après une année mouvementée

Gros plan sur une bouteille de gel désinfectant.

Les mesures sanitaires ont demandé aux élèves et au personnel enseignant de s'adapter durant la dernière année scolaire (archives).

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Le 22 juin marque la fin d’une année scolaire particulière pour bon nombre d’élèves et de membres du personnel dans les écoles. Après une année qui leur a demandé de s’adapter aux mesures sanitaires pour contrer la COVID-19, tous se sont dit soulagés de voir arriver les vacances.

À Sept-Îles, les élèves de l'école primaire Gamache ont célébré la dernière journée d'école avec un tout dernier jeu de Bingo. L'atmosphère était à la fête autant pour les plus jeunes que pour leurs enseignants.

L'élève Daphnée Goudreault au micro de Radio-Canada.

Daphnée Goudreault dit avoir hâte de profiter de ses vacances avant sa cinquième année.

Photo : Radio-Canada

Une élève de quatrième année, Daphnée Goudreault, s’est dite heureuse de voir arriver la période estivale, qui rime avec les vacances.

C'est le fun, parce que tu n'as plus besoin de te lever tôt le matin, tu peux être tranquille chez toi le soir et faire des activités avec des amis.

Une citation de :Daphnée Goudreault, élève de quatrième année

La directrice de l'école, Karina Deraspe, fait remarquer qu'après une année particulièrement mouvementée, ce sont principalement ses enseignants qui semblent avoir besoin de vacances. Le personnel a dû mettre les bouchées doubles pour maintenir le cap jusqu’à ce dernier jour de classe, dit-elle.

La directrice de l'école Gamache, Karina Deraspe, dans son bureau en entrevue à Radio-Canada.

La directrice de l'école Gamache, Karina Deraspe.

Photo : Radio-Canada

Il fallait encourager les gens, qu'on allait voir la lumière au bout du tunnel. J'encourage toujours mon personnel, mais là, je l'ai encouragé beaucoup plus, a-t-elle affirmé.

Pour l’enseignante Joanne Decoste, cette année scolaire remplie d’embûches a démontré la grande résilience des élèves. Elle s’est dite soulagée que le contexte pandémique ne semble, malgré tout, pas avoir eu un impact majeur sur leur apprentissage.

Souvent c'était notre crainte : comment est-ce que les enfants allaient être capables de travailler avec le masque? Des fois, on se faisait des soucis, quand eux, ils s'adaptaient dans le temps de le dire, sans chialer. Puis c'est ça qui, je pense, nous a donné la force de continuer et d'être au combat, a-t-elle partagé.

Des éclosions dans de nombreuses écoles

Il faut dire que l'école Gamache a été épargnée par la pandémie : elle n’a connu aucune éclosion de COVID-19 durant les derniers mois.

Malheureusement, à Baie-Comeau, des éclosions ont bousculé le calendrier scolaire. À l'école primaire Bois-du-Nord, aussi, plus d'une vingtaine de cas se sont déclarés au mois d'avril 2021.

Des élèves dans une bibliothèque.

Des élèves de l'école secondaire Serge-Bouchard à Baie-Comeau (archives).

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

À l'école secondaire Serge-Bouchard, deux classes ont dû être renvoyées à la maison, rappelle le directeur Steve Ahern, en entrevue avec Radio-Canada à l'occasion de la dernière journée de cours.

On en a eu deux cette année, deux classes qu'on a dû [envoyer] à la maison. Et oui, il y a des jeunes qui ont pris du retard, mais on va s'assurer de mettre en place un filet de sécurité pour ces enfants-là , témoigne-t-il.

D'après le reportage de Lambert Gagné-Coulombe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !