•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élus de La Baie réclament une meilleure surveillance policière

Une plateforme flotte dans l'eau.

La plateforme de pêche en bois pour les personnes à mobilité réduite a fini dans l'eau à la suite d'un deuxième acte de vandalisme, le week-end dernier.

Photo : Facebook/Contact Nature Rivière-à-Mars

Exaspérés par les actes de vandalisme survenus au cours des dernières semaines, les conseillers municipaux de La Baie veulent une surveillance policière accrue dans leur arrondissement. Une demande a officiellement été déposée à la Commission de la sécurité publique de Saguenay.

La résolution a été adoptée à l’unanimité mardi lors de la séance ordinaire du conseil d’arrondissement. Elle survient alors qu’une plateforme de pêche installée sur la rivière à Mars pour les personnes à mobilité réduite a été la cible de vandales deux fois plutôt qu’une.

Construite en bois et installée près de l’entrée du Centre plein air Bec-Scie, elle a d’abord été utilisée pour allumer un feu. Puis, alors que l’organisme Contact Nature s’apprêtait à la réparer, les casseurs l’ont saccagée de nouveau en la déplaçant dans la rivière.

Des morceaux de bois jonchent le sol

La plateforme de pêche de Contact Nature avait été en partie incendiée lors d'un premier épisode de vandalisme.

Photo : Avec l'autorisation de Marc-André Galbrand

Des citoyens ont aussi dénoncé le manque de patrouilleurs dans les rues de La Baie, selon les élus. Le conseiller du district #15, Martin Harvey, espère que la commission, dirigée par le conseiller Kevin Armstrong, se rangera derrière ses arguments selon lesquels les policiers sont moins visibles dans ce secteur de la ville.

Je sais très bien qu’on a un schéma au niveau de l’arrondissement de La Baie. Mais là, présentement, même les citoyens nous appellent en nous disant que les polices, on ne les voit plus, a lancé l’élu municipal.

Plateforme en bois pour personnes à mobilité réduite.

La plateforme de pêche pour les personnes à mobilité réduite avait été construite en 2018 le long de la rivière à Mars.

Photo : Avec l'autorisation de Marc-André Galbrand

Martin Harvey réclame une meilleure couverture policière. Il aimerait que les policiers se présentent plus rapidement sur les lieux lors d’appels de dénonciation.

Lorsque des gens font des plaintes, je demande qu’il y ait au moins une police qui soit là assez rapidement, qu’on en laisse en permanence. Je pense qu’on a des autos partout à Saguenay, je pense que tous les citoyens paient ces services-là et je demande formellement qu’on ait des couvertures adéquates. Ce n’est pas à cause qu’on est dans un arrondissement, que la grande partie de la population se trouve à Jonquière et à Chicoutimi, qu’à La Baie, on n’a pas droit aux mêmes services. J’espère qu’on va regarder ça très attentivement et qu’on va donner les services adéquats […] Parce que ça commence à être tannant, puis pas à peu près, a-t-il martelé.

Un résident de La Baie a suggéré que des caméras de surveillance soient installées près du Centre plein air Bec-Scie. À cette proposition, le conseiller Harvey a répondu qu’une démarche en ce sens est déjà amorcée. Et selon le directeur général de Contact Nature, Marc-André Galbrand, des caméras ont déjà été installées et d’autres pourraient s’ajouter.

Ce n’est pas la première fois que le conseil d’arrondissement se positionne par rapport aux services d’urgence. En février dernier, Martin Harvey et les élus de La Baie dénonçaient la centralisation des véhicules ambulanciers et demandaient qu’une ambulance soit postée en permanence sur le territoire.

Avec Pascal Girard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !