•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Canadiens de Montréal : une partisane qui a la foi

Les Canadiens de Montréal comptent sur une partisane de la première heure en Mauricie : la sœur Thérèse Lachance.

La sœur Thérèse Lachance ne rate aucune rencontre des Canadiens de Montréal.

La sœur Thérèse Lachance ne rate aucune rencontre des Canadiens de Montréal.

Photo : Radio-Canada / Luc Lavigne

Radio-Canada

À la résidence Lokia de Trois-Rivières, celle qui fait partie de la communauté des Ursulines ne rate aucune partie du Tricolore. Cette passion pour l’équipe montréalaise ne date d’ailleurs pas d’hier.

Je viens d’une grosse famille. J’avais beaucoup de frères et mon père aussi aimait beaucoup le sport. Il aimait jouer avec nous. Alors, c’est un peu à partir de ça , raconte-elle.

Depuis, même si elle a dû mettre ce loisir de côté pendant un moment lors de son arrivée avec les Ursulines, elle s’est forgée une solide réputation à titre de partisane de la Sainte-Flanelle.

De plus en plus, je rencontre des personnes dans la résidence qui me disent ''Ah, c'est vous qui écoutez les parties?'', alors je dis ''Oui'' , avoue-t-elle.

Les soirs de matchs, il n’y a alors qu’une place où trouver la sœur : la salle de cinéma de la résidence. Confortablement assise devant l’écran géant, Mme Lachance regarde les joutes des Canadiens avec intérêt, tricot à la main.

Je suis très manuelle alors il me faut quelque chose [à faire] , précise-t-elle en riant.

Une dame est assise dans un fauteuil.

Thérèse Lachance fait de la salle du cinéma de sa résidence son monastère lors des soirs des matchs.

Photo : Radio-Canada / Luc Lavigne

Cependant, depuis le début des séries éliminatoires, le tricot devient secondaire, faute d’un surplus d’émotions.

Je le laisse là et là, je crie ``Vas-y, vas-y!``, dit-elle avec le sourire.

Contrairement à ses années passées avec les Ursulines, l’intérêt de Thérèse Lachance envers le bleu banc rouge trouve écho chez quelques autres résidents.

À la dernière partie qu’il y a eu avec Toronto ou l’avant dernière, on était six certains ici. Et là, chacun criait à son tour!

Une citation de :Thérèse Lachance, ancienne sœur et partisane des Canadiens de Montréal

Après une année marquée par la pandémie, la partisane bénéficie grandement de ses soirées où elle encourage la troupe de Dominique Ducharme.

J’aime bien avoir quelqu’un, pouvoir partager, avoir du plaisir ensemble même en écoutant le sport. C’est un peu beaucoup qu’est-ce qui m’a manqué pendant cette pandémie-là , affirme Thérèse Lachance. 

Pour la suite du parcours éliminatoire du CH, Mme Lachance souhaite deux choses. D’abord, un meilleur arbitrage, mais elle souhaite surtout à un joueur particulier de soulever la coupe Stanley : le cerbère étoile Carey Price. 

Il se donne tellement cet homme-là , conclut-elle. 

Avec les informations de Jacob Côté

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !