•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 14 mois de prison pour l’homme accusé d’avoir battu un barman à Moncton

Abdallah Abu Zeid.

Abdallah Abu Zeid a plaidé coupable en avril 2021.

Photo : Facebook/Abdallah Abu Zeid

Radio-Canada

Au Nouveau-Brunswick, un jeune homme de 22 ans sera incarcéré pendant 13 mois et 27 jours pour avoir violemment battu un barman au centre-ville de Moncton l'année dernière.

Abdallah Abu Zeid a plaidé coupable d'accusations de voies de fait graves contre Jacques Vautour à la suite d'un événement survenu le 8 novembre 2020. M. Zeid a attaqué le barman après que celui-ci lui eut refusé l’entrée dans un bar du centre-ville.

Les blessures de la victime et les photographies prises montrent qu’il est évident que les coups portés étaient très violents, a précisé le juge Paul Duffie lors d'une audience, mardi.

Bien qu’il soit heureux que justice soit faite, Jacques Vautour estime que la sentence n’est pas assez imposante. Il a presque essayé de me tuer, et il écope que de deux ans de prison, dit-il.

Jacques Vautour.

Jacques Vautour est toujours en convalescence après avoir été violemment battu en novembre 2020 par Abdallah Abu Zeid.

Photo : CBC / Shane Magee

Jacques Vautour ne recevra pas non plus de dédommagement financier.

Initialement, la Couronne avait demandé qu'Abdallah Abu Zeid verse 9589 $ à la victime.

Paul Duffie a jugé que la situation financière de l’accusé ne permettait pas cette mesure.

Je tiens à dire que je suis vraiment désolé, a déclaré pour sa part Abdallah Abu Zeid au juge Paul Duffie mardi. Ce qui s’est passé ne se reproduira plus jamais de toute ma vie.

Une agression violente

Jacques Vautour a été retrouvé dans la nuit du 8 novembre 2020 sur le trottoir de la rue Foundry alors qu’il venait de terminer un quart de travail dans un bar du centre-ville de Moncton.

Il était méconnaissable selon le collègue qui l’a retrouvé.

Plusieurs os de son visage ont été fracturés et il a subi une commotion cérébrale.

Selon la procureure de la Couronne, les événements ont été enregistrés par une caméra de surveillance.

Abdallah Abu Zeid, réfugié syrien, a initialement plaidé non coupable en décembre 2020, pour ensuite plaider coupable au mois d’avril dernier au palais de justice de Moncton.

Avec les informations de Shane Magee de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !