•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Femme blessée par balle à Québec : de nouvelles accusations déposées

Des voitures de police devant une résidence, la nuit

La résidence où les événements ont eu lieu.

Photo : Radio-Canada / Steve Jolicoeur

De nouvelles accusations ont été déposées contre Daniel Nolet. L’homme de 49 ans est maintenant accusé de voies de fait alors qu’il portait ou utilisait une arme, d’avoir causé des lésions, d’avoir déchargé une arme à feu vers un lieu sans se soucier des personnes qui s’y trouvaient et d’avoir braqué son arme sur son ex-conjointe.

Ces chefs s’ajoutent à celui d’utilisation négligente d’une arme à feu.

Les événements reprochés au courtier immobilier se seraient produits le 19 juin dernier, à sa résidence du boulevard Saint-Claude, dans l’arrondissement de la Haute-Saint-Charles.

Les policiers ont été appelés un peu avant 4 h du matin. Sur place, ils ont trouvé Daniel Nolet, sur le balcon de sa résidence. 

Les policiers ont constaté qu’il dégageait une odeur d’alcool et semblait très nerveux.

Des menaces

L’homme de 49 ans a alors mentionné aux policiers qu’il avait tiré accidentellement sur son ex-conjointe, avec une arme de calibre 12, qu’elle était à l’intérieur et qu’il fallait aller la voir. 

Il mentionnait vouloir se défendre contre des inconnus qui le menaçaient. Il disait entendre leurs voix autour de chez lui. 

Pourtant, des voisins ont témoigné aux policiers n’avoir rien constaté.

Son ex-conjointe, une femme de 41 ans, s’était rendue sur place d’elle-même pour lui venir en aide.

Le coup de feu est parti alors qu’elle allait entrer dans le bureau de la résidence, où se trouvait l’accusé. Elle a été blessée à l’épaule et au nez et a été opérée durant la fin de semaine. 

Plusieurs armes de chasse et munitions ont été saisies chez Daniel Nolet. Il a collaboré à son arrestation.

Témoignage de l'accusé

Daniel Nolet a pleuré à plusieurs reprises durant son enquête sur remise en liberté, mardi après-midi. Il était en visioconférence à partir du centre de détention de Québec.

C’est comme si le ciel me tombait sur la tête. Tout ce que je veux, c’est m’occuper de mes enfants, de mes affaires. J’ai travaillé fort pour en arriver là. Si vous me dites de manger du sable, je vais en manger pour être libéré, a mentionné l’accusé au juge.

Daniel Nolet affirme avoir consommé de la drogue, mais assure qu’il n’a pas de problèmes de dépendance à l'alcool ou aux drogues.

En bons termes

Il affirme aussi qu’il n’est pas impulsif et dit avoir une relation cordiale avec son ex-conjointe.

Dans son témoignage aux policiers, la femme a elle aussi mentionné qu’ils étaient en bons termes depuis leur séparation et qu’il s’agissait d’un accident.

Plusieurs conditions à respecter

Daniel Nolet a été remis en liberté, moyennant plusieurs conditions, comme garder la paix, demeurer chez lui entre 22 h et 6 h, ne pas entrer en contact ou communiquer avec sa présumée victime, s’abstenir de posséder une arme à feu ou encore de consommer de l’alcool ou des drogues.

Sa prochaine comparution est prévue le 2 septembre prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !