•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le personnel est recruté pour ouvrir le 4e étage du CHSLD Plaisance

Des balcons d'un immeuble multicolore.

Les résidents du 4e étage du CHLSD Plaisance seront accueillis progressivement durant la semaine du 19 juillet (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Le 4e étage du Centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) Plaisance de Cap-aux-Meules accueillera finalement les résidents dans la semaine du 19 juillet.

Son ouverture, d'abord prévue le 31 mai, a été repoussée faute de main-d’œuvre, forçant plus d’une dizaine de Madelinots en perte d’autonomie à retarder leur déménagement.

Du financement supplémentaire accordé par Québec a permis de recruter de la main-d’œuvre indépendante pour compléter les équipes nécessaires au fonctionnement du dernier étage de l'établissement.

On nous a donné finalement les moyens de recruter à l'externe pour combler les besoins dans l'immédiat, donc on a pu trouver des renforts avec des agences de placement, précise la directrice des soins infirmiers du CHSLD Plaisance, Céline Cummings.

On a été en mesure signer des contrats, somme toute, de long terme. On a des effectifs déjà arrivés et d’autres qui vont suivre au cours des prochaines semaines.

Une citation de :Céline Cummings, directrice des soins infirmiers du CHSLD Plaisance

Par ailleurs, la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, a procédé à l'ouverture officielle du CHSLD Plaisance mardi après-midi, bien que le centre héberge des résidents depuis la mi-avril.

De passage aux Îles-de-la-Madeleine depuis lundi, la ministre Blais a également profité de sa visite pour rencontrer quelques résidents et voir les installations.

Marguerite Blais pose avec des intervenants madelinots dans le CHSLD Plaisance.

La ministre Marguerite Blais entourée du député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, du maire des Îles, Jonathan Lapierre, de la PDG du CISSS des Îles, Jasmine Martineau et du président de Résidence Plaisance des Îles, Louis Fournier.

Photo : Avec l'autorisation du CISSS des Îles

Ce sont 65 nouvelles places qui sont offertes aux CHSLD Plaisance. À l’heure actuelle, 48 résidents occupent les lieux.

Le gouvernement provincial a octroyé une subvention de cinq millions de dollars pour la réalisation du projet, sans compter un prêt de 26 millions de dollars consenti par la Société d’habitation du Québec. Le ministère de la Santé et des Services sociaux a également versé un montant de 785 000 $ pour démarrer les activités de l'établissement.

Maison des aînés : les détails se font attendre

Alors que plusieurs espéraient que la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants annonce les détails entourant la construction de la future maison des aînés et maison alternative de l'archipel, Marguerite Blais estime qu'il est encore trop tôt pour le faire.

Je vais revenir aux Îles très bientôt pour faire une annonce, vous dire où sera située la maison, combien elle aura de places et quand elle sera livrée.

Une citation de :Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

On travaille beaucoup là-dessus, assure Marguerite Blais. Il y a un terrain avec une promesse d'achat.

En février 2019, la ministre Blais avait annoncé la création de six places en maison des aînés et six places pour le volet alternatif de la maison aux Îles-de-la-Madeleine, mais la présidente-directrice générale du CISSS des Îles a laissé entendre au printemps que le projet avait été révisé depuis, sans toutefois en dévoiler de détails.

Une maquette de la cour intérieure d'une future maison des aînés.

À travers les maisons des aînés, le ministère de la Santé et des Services sociaux souhaite offrir des « milieux de vie modernes et à dimension humaine ». Québec avait présenté des maquettes du concept devant remplacer les CHSLD en novembre 2019 (archives).

Photo : MSSS

Débarquée pour trois jours dans l’archipel lundi matin, Marguerite Blais, indique avoir déjà rencontré plusieurs intervenants madelinots et discuté de nombreux enjeux, dont la maltraitance et isolement social des aînés ainsi que l’appui aux proches aidants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !