•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux autres prestations virtuelles pour Les blés au vent

Les deux co-cheffes de chœur de la chorale Les blés au vent sont photographiées côte-à-côte.

Michelle Freynet et Aline Campagne, co-cheffes de chœur de la chorale Les blés au vent

Photo : Radio-Canada / Denis Chamberland

La chorale manitobaine Les blés au vent qui, comme plusieurs, a dû faire preuve de débrouillardise et d’imagination pour continuer de chanter en chœur durant la pandémie, revient avec deux autres performances virtuelles. Elle interprète Jours de plaine du Manitobain Daniel Lavoie et Sing Me Home de la Saskatchewanaise Alexis Normand.

On voyait que les choristes avaient besoin de se rencontrer puis de chanter, ça leur manquait énormément, dit Michelle Freynet, co-cheffe de chœur de la chorale Les blés au vent.

Ne pouvant se produire en spectacle en raison des mesures sanitaires dans la dernière année, la chorale Les blés au vent a d’abord réalisé en 2020 un premier enregistrement virtuel, à temps pour le temps des fêtes.

Un travail d'envergure que les deux cheffes de chœur Michelle Freynet et Aline Campagne ont entrepris avec l'aide du musicien Édouard Lamontagne, aussi technicien et monteur.

Il a fallu que l'on prenne notre courage à deux mains juste pour entreprendre quelque chose qui était si différent.

Une citation de :Michelle Freynet, co-cheffe de chœur, Les blés au vent

L’expérience fructueuse a donné au groupe l’élan qu’il fallait pour revenir à la charge et réaliser de nouveaux enregistrements.


La chorale Les blés au vent interprète Sing me Home d'Alexis Normand.

Ls photographies de 40 membres de la chorale Les blés au vent qui interprètent Sing me Home d'Alexis Normand.

Armés d'un peu d'expérience, on s'est dit qu'on allait vraiment répéter et faire quelque chose de bien, dit Aline Campagne, co-cheffe de chœur.

Plus d'une quarantaine de personnes ont pris part aux enregistrements des deux nouvelles prestations. Des enregistrements que tous ont réalisés seuls à leur domicile.

On a fait faire des pistes d'apprentissage pour chaque pupitre [registre de voix] pour que les gens en chantant chez eux aient le sentiment qu'ils chantaient avec d'autres.

Une citation de :Aline Campagne, co-cheffe de chœur Les blés au vent

Car chanter seul chez soi et à pleins poumons peut être intimidant, avoue Michelle Freynet.

On est allé consulter des experts en techniques vocales sur Internet et on a fait des exercices le "fun" pour que nos cordes vocales soient plus en forme, dit Michelle Freynet.

Contrairement à ce qui a été mis de l’avant dans l'enregistrement du temps des fêtes avec une seule piste par choriste, cette fois, les pistes audio et vidéo ont été enregistrées séparément, expliquent les cheffes de chœur. C'est le choriste et technicien maison Donald Graham, ajoutent-elles, qui a servi de liaison entre la chorale et Édouard Lamontagne.

Par la suite, Michelle Freynet et Aline Campagne ont passé chaque enregistrement au peigne fin afin de s'assurer de la qualité et de la justesse de chacun d'entre eux.

Les voix et la vidéo enregistrées séparément ont été synchronisées par Édouard Lamontagne.

Édouard, il apprenait en même temps que nous, alors cette deuxième fois, je crois que c'est encore mieux que c'était avant Noël, sans doute, on le voit et on l'entend.

Une citation de :Michelle Freynet, co-cheffe de chœur Les blés au vent

La chorale Les blés au vent interprète Jours de plaine de Daniel Lavoie

Photographies de la trentaine de choristes des Blés au ventinterprétant Jours de plaine.

Le blés au vent chantent : Jours de plaine

Photo : Les blés au vent


Le choix des chansons

Les cheffes de chœur ont choisi des chansons inspirées de l'air du temps et qui s'inscrivent dans la direction musicale de la chorale, qui est de présenter des compositions de l'Ouest.

Au milieu de la pandémie, on était un peu nostalgiques, donc Sing Me Home est un peu nostalgique, mais, c'est également une chanson qui parle des plaines, tout comme Jours de plaine, alors c'est des chansons qui avaient une résonance pour nous, dit Aline Campagne.

Tout comme la majorité des compositions de l'Ouest, Jours de plaine et Sing Me Home ne sont pas conçues pour des chorales et elles devaient donc être adaptées pour les voix multiples.

Un défi qu'a bien voulu relever Alexis Normand en créant elle-même pour la chorale l'harmonisation de sa chanson.

D'ailleurs, rapporte Aline Campagne, lors du lancement privé des deux chansons il y a quelques jours en présence de Daniel Lavoie et d'Alexis Normand, cette dernière s'est dite ravie d'entendre ce qu'elle avait conçu, seule au piano, chanté par un groupe de gens.

Portail de L'atelier culturel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !