•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'offre culinaire se diversifie au centre-ville de Chicoutimi

Un couple se tient par la taille dans les cuisines de leur restaurant.

Salma Guedira et Najib Fanidi ont ouvert un restaurant à Saguenay après avoir travaillé dans le service à la clientèle.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Brisson

Radio-Canada

Cuisine mexicaine, libanaise et bientôt indienne. L’offre culinaire se multiplie au centre-ville de Chicoutimi depuis quelques mois grâce à des immigrants et à des Saguenéens d'origine qui contribuent au mouvement.

Après avoir opéré un service de traiteur depuis leur résidence, Salma Guedira et son conjoint Najib Fanidi ont décidé d’ouvrir le restaurant Dar Salma, qui offre une cuisine libanaise, à proximité du terminus de la Société de transport du Saguenay (STS). Le succès a été instantané pour ce couple de Marocains arrivé au Canada en 2012 et qui a déménagé à Saguenay l’année suivante.

J'ai trouvé qu'il y a un grand besoin, ici, dans la région. Les gens, ils ont vraiment envie d'essayer d'autres spécialités, dont la libanaise et la marocaine. Donc, on a commencé avec la libanaise qui est le chiche taouk, le fameux chiche taouk qui est très populaire chez les gens. La majorité connaissent, mais il y a des termes que les gens demandent toujours avant de commander, comme le shawarma, dit Salma Guedira qui peut compter sur l’aide de quatre travailleurs étrangers pour son commerce.

Des morceaux de viande servant à la préparation des repas reposent dans la cuisine.

Chaque semaine, les propriétaires du restaurant Dar Salma se rendent à Montréal pour s’approvisionner.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Brisson

Une entreprise en expansion

Si ce couple en est à ses premiers pas dans le monde de la restauration, c’est tout le contraire pour l’équipe du Bistro Café Summum. Forts du succès de la buvette mexicaine María María sur la rue Racine lancée il y a environ un an, les propriétaires se préparent à se lancer dans un autre projet de cuisine internationale avec le Bengale, un restaurant indien authentique, en octobre prochain.

Les propriétaires n’ont pas lésiné sur les moyens pour offrir des mets typiquement inspirés de ce pays de l’Asie du Sud. L'équipe a consacré des mois à la recherche. Initialement, ils devaient se rendre en Inde pour apprendre de restaurateurs locaux sur place, mais la pandémie a contrecarré leur plan. C’est plutôt à Montréal que ce voyage culinaire se fera.

Notre chef va faire une petite insertion dans une cuisine là-bas pour voir au niveau technique comment ça se passe. On est déjà dans l'élaboration des recettes et des menus, mais évidemment on veut aller peaufiner la technique, explique le président et directeur général de l’entreprise, Bénédicte Morin.

Ses partenaires et lui n’ont pas hésité une seconde à accroître leur entreprise en proposant aux consommateurs des offres alimentaires différentes.

Notre croyance, c'est qu'il y a peut-être un manque au niveau de la diversité. On a toujours été à l'écoute de notre clientèle même à l'époque des Summum, on se rendait compte que c'était un besoin criant. On se rend compte aussi que dans les différents pubs et bistros, on improvise un peu cette cuisine ethnique. Notre but, c'était de se spécialiser, affirme M. Morin.

Des travailleurs étrangers provenant du Mexique et de l’Inde devraient s’ajouter, sous peu, aux équipes du María María et du restaurant Le Bengale.

Une partie du décor du restaurant Maria Maria.

L’équipe derrière le Bistro Café Summum a tenté l’aventure mexicaine avec la buvette Maria Maria.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Brisson

Un menu à saveur mexicaine.

Les clients du restaurant Maria Maria ont droit à un menu typiquement mexicain.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Brisson

Pour l'instant, seule la succursale du Bistro Café Summum de Chicoutimi est pleinement ouverte. Selon leur page Facebook, il est indiqué que le restaurant de La Baie fonctionne en salle privée afin d'honorer les dizaines de réservations de groupe. Nous comptons reprendre nos activités en janvier 2022 avec un horaire ciblé sur les soirs et les déjeuners de week-end, est-il annoncé.

D'après un reportage d'Annie-Claude Brisson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !