•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Publicité dans les jeux en réalité virtuelle : critiqué, un développeur recule

Une personne porte un casque de réalité virtuelle Oculus et tient deux manettes dans les mains. La personne est dans un centre où se tient une conférence de jeux vidéo.

Facebook veut tester la publicité dans des jeux qui fonctionnent avec ses casques de réalité virtuelle Oculus.

Photo : AFP / Amy Osborne

Radio-Canada

La grogne des joueurs et joueuses a fait reculer le premier développeur qui devait tester les publicités de Facebook dans un jeu en réalité virtuelle sur Oculus VR.

Quelques jours après que Facebook eut annoncé vouloir tester ses publicités dans le jeu de tir Blaston, un titre payant, son créateur Resolution Games a annoncé qu’il se retirait de l’essai.

Après avoir pris connaissance de la réaction des joueurs et joueuses, nous réalisons que Blaston n’est pas idéal pour ce type de test de publicité, a écrit le développeur sur Twitter. Ainsi, nous ne planifions plus de tenir ce test.

Resolution Games indique qu’il pourrait faire ce genre de test dans d’autres titres, dont son jeu de pêche gratuit Bait!

Dans un communiqué transmis aux médias, le patron de Resolution Games, Tommy Palm, a expliqué vouloir s'assurer que l'intégration des publicités était bien faite si celles-ci « devenaient incontournables en réalité virtuelle, comme elles le sont sur les autres plateformes ».

Les réactions négatives avaient fusé après l’annonce initiale des tests de publicité dans Blaston, le 16 juin dernier.

De nombreuses personnes avaient demandé à être remboursées. Elles ont publié des avis négatifs nuisant à la réputation du jeu sur le web.

Resolution Games n'est que le premier des développeurs qui doivent participer aux tests de Facebook. Le réseau social va annoncer d’autres collaborations dans les semaines à venir.

Avec les informations de BBC, et The Verge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !