•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Résolu assure l’avenir de son usine de sciage de Senneterre

L'usine de Produits Forestiers Résolu de Senneterre avec, aux devants, une centaine d'arbres coupés empilés.

L'usine de Produits Forestiers Résolu de Senneterre (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-Marc Belzile

Produits forestiers Résolu (PFR) confirme un investissement de 27 M$ pour moderniser son usine de sciage de Senneterre.

Le président-directeur général de Résolu, Rémi Lalonde, en a fait l’annonce mardi à Senneterre, réaffirmant du même coup la vision à long terme de l’entreprise pour ses installations.

Tu n’investis pas 27 M$ dans une usine pour la fermer l’an prochain, lance-t-il. On prend un engagement ferme envers l’Abitibi. Nous avons vu dans les quelques derniers trimestres une amélioration importante du contexte économique. On a tous vu que le prix du bois d’œuvre a augmenté. Nous avons fait le choix de prendre ces recettes et de les réinvestir entre autres dans la modernisation de nos installations , déclare-t-il.

Un homme derrière un lutrin.

Rémi Lalonde, président-directeur général de Résolu.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

L’investissement à l’usine de Senneterre consistera à construire un nouveau bâtiment pour y installer une raboteuse de nouvelle technologie, un optimiseur et une nouvelle machine pour tester et trier le bois plus efficacement.

Résolu espère augmenter la production et la compétitivité de cette usine vieille de 40 ans, pour atteindre 275 millions de pied-mesure-planche (pmp) par année, soit 60 millions de plus qu’à l’heure actuelle.

« L’objectif est d’optimiser nos opérations, en s’assurant d’envoyer chaque pièce de bois au bon endroit pour en assurer la meilleure valeur, souligne Hugues Simon, président du secteur des produits du bois chez Produits forestiers Résolu. 

On va aussi bonifier grandement les conditions de travail de nos employés en automatisant des postes qui sont très durs à combler, parce que très exigeants physiquement. On ne parle pas de pertes d’emplois, mais plutôt de stabilisation de notre main-d'œuvre, précise M. Simon. 

Sécuriser les emplois

Le secrétaire général du syndicat de l’usine PFR de Senneterre, Daniel Lacroix, accueille la nouvelle avec joie pour les quelque 120 employés.

C’est un investissement qu’on attend depuis longtemps, affirme-t-il. Ça va venir sécuriser les emplois et améliorer nos conditions de travail. On a un vieux planeur ici et c’est dur de garder notre monde. On va avoir quelque chose de plus sécuritaire et agréable. On est fier de Résolu qui nous a choisis pour investir.

Un grand jour pour Senneterre

Le maire Jean-Maurice Matte parle pour sa part d’un grand jour pour sa ville, qui a traversé difficilement les crises forestières des 15 dernières années.

Des entreprises qui choisissent d’investir, c’est signe qu’elles veulent rester et durer. Même si on continue des démarches pour diversifier notre économie, le monde forestier demeure dans notre ADN. On avait une vision de l’avenir de l’industrie chez nous et on a gagné ce pari-là, se réjouit-il.

Les travaux à l’usine démarreront dans les prochains jours et s'étaleront jusqu’à l’automne 2022.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !