•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dépôt d’accusations pour le meurtre d’un garçon de 12 ans à Winnipeg

Des gens déposent des fleurs près d'un arbre.

Des citoyens ont laissé des fleurs et des oursons en peluche à la mémoire du jeune garçon de 12 ans mort à la suite d'une altercation sur l'avenue Brurrows.

Photo : Radio-Canada / Walther Bernal

Radio-Canada

Une femme de 19 ans est accusée d’homicide involontaire à la suite du meurtre d’un garçon de 12 ans vendredi dernier à Winnipeg.

La police n’a pas donné l'identité de l’accusée. La victime est Sanchez Boulanger, selon sa famille.

La police a fourni peu d’informations sur l’incident, mais indique que certains détails sont exceptionnellement troublants.

Le garçon a été blessé mortellement à l’arme blanche lors d’une altercation entre deux groupes de jeunes sur l’avenue Burrows, près de l’intersection avec la rue Main.

Une infirmière qui passait dans le secteur, qui a été décrite comme une bonne Samaritaine, a aidé les policiers à donner les premiers soins au garçon avant l'arrivée de l'ambulance. Il a été transporté à l'hôpital, où son décès a été constaté.

Les policiers ignorent toujours si les deux groupes de jeunes se connaissaient, ils disent cependant qu'ils ne croient pas que l’agression soit liée aux gangs de rue.

Le porte-parole du Service de police de Winnipeg, Jay Murray, informe qu’il est possible que certains détails de l’incident ne soient pas dévoilés avant un procès, lors d’un point de presse en fin de semaine.

La mère de la victime, Joni Gabriel, affirme que son fils était un garçon attentionné avec un bon cœur.

L’élève de 7e année à l’École Niji Makhwa à Winnipeg aimait le jeu vidéo Fortnite, le rap et les discussions avec ses amis sur Internet.

C’était un bon garçon, et je crois qu’il n’aurait jamais dû mourir aussi jeune, à 12 ans, a déclaré sa mère en entrevue lundi.

Elle dit qu’elle s’inquiétait tout le temps pour lui, puisqu’il était victime de cyberintimidation et qu’il avait de mauvaises fréquentations.

En mars 2019, le frère de Mme Gabriel, John Gabriel, a lui aussi été agressé mortellement. Une accusation de meurtre au deuxième degré a été déposée dans cette affaire.

Des victimes d’homicides aussi jeunes que Sanchez Boulanger sont rares. Il s'agit de la plus jeune victime de 2021 à Winnipeg, qui a enregistré 18 homicides cette année, dont 11 sont survenus au mois de mai.

Avec les informations d'Ian Froese

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !