•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Université Laurentienne : demandes d’admission et inscriptions à la baisse

Un bâtiment de l'Université Laurentienne

L'Université Laurentienne connait une baisse dans ses demandes d'admissions et ses inscriptions pour la rentrée 2021.

Photo : Radio-Canada / Yvon Theriault

Radio-Canada

Selon les données du Centre de demande d’admission aux universités de l’Ontario (OUAC), les inscriptions à la Laurentienne pour un programme à temps plein en première année pour l’automne 2021 ont diminué de 30,5 %.

Toutefois, il faut noter que la baisse des demandes d'admission à l’Université Laurentienne quant à elle est moins significative, se limitant à un déclin de 4,4 %.

Tableau indiquant que les demandes d'admission à l'Université Laurentienne ont chuté de 4,4% et les inscriptions ont chuté de 30,5%.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'Université Laurentienne a connu un recul de 4,4% dans ses demandes d'admission.

Photo : Radio-Canada

Des données à mettre en perspective

Afin de bien comprendre les statistiques présentées par le OUAC, il est impératif de comprendre comment les futurs universitaires font leurs demandes, et prendre en considération la différence entre les demandes d’admission et les inscriptions.

Plusieurs étudiants vont faire plusieurs demandes d’admission dans différents programmes de différentes universités, mais ils ne s’inscriront qu’à une seule institution.

Tableau indiquant la baisse des inscriptions et des demandes d'admissions en 2021.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les demandes d'admission et les inscriptions à l'Université Laurentienne se sont maintenues jusqu'en 2021.

Photo : Radio-Canada

Parmi les 4 900 demandes d’admission pour l’Université Laurentienne, 908 étudiants l’ont considéré en premier choix.

Sur les 631 inscriptions pour la session, 408 étudiants avaient choisi l’institution de Sudbury en premier choix.

Incertitude face au futur de l'institution

Alex Usher, président du Higher Education StrategyAssociates ne s'étonne pas des chiffres à la baisse de l'Université Laurentienne.

Un portrait d'Alex Usher

Alex Usher, président du cabinet-conseil torontois Higher Education Strategy Associates

Photo : Martin Trainor (CBC)

Il fait remarquer qu'une telle fluctuation (-4,4 %) du nombre de demandes d'admission pour les universités n'est pas inhabituelle.

Il souligne toutefois que ces demandes d'admission ont été faites avant l'annonce des problèmes financiers de l'institution sudburoise.

Les [étudiants] se demandent maintenant : est-ce que c'est une vraie université? Est-ce qu'elle va être ici d'ici quatre ans? Est-ce qu'un diplôme avec le nom Laurentienne vaudra quelque chose?

Une citation de :Alex Usher, président, Higher Education Strategy Associates

Selon M. Usher, la situation actuelle nuit aux efforts de l'Université Laurentienne afin d'attirer de nouvelles candidatures.

La Laurentienne encouragée par les chiffres

Dans une réponse par courriel, un porte-parole de l’Université Laurentienne a indiqué que la baisse des confirmations d’offre d’admission était prévue en raison du processus lié à la LACC.

L’Université voit cependant des signes positifs aux chiffres qui ont été rendus publics par le OUAC.

Nous constatons un intérêt plus grand que prévu d’étudiants étrangers, car la mobilité internationale a augmenté et nous sommes de nouveau en mesure de les accueillir sur le campus. La baisse des inscriptions était à prévoir, mais nous avons planifié en conséquence.

Une citation de :Extrait d’un courriel envoyé par un porte-parole de l’Université Laurentienne.

Université d’Ottawa en légère hausse

À l’Université d’Ottawa, une autre institution bilingue, les données pour la rentrée automnale de 2021 sont plus prometteuses.

Un étudiant marche sur un trottoir dans le campus.

L'Université d'Ottawa accueillera plus de 5000 nouveaux étudiants à l'automne 2021 (archives).

Photo : Radio-Canada / Marc-André Hamelin

L’université bilingue de la capitale nationale a reçu 31 123 demandes d’admission en 2021, soient 521 candidatures de plus que l’année précédente.

Et avec 5222 inscriptions en 2021 comparativement à 5078 en 2020, l’Université d’Ottawa augmente sa population estudiantine de 2,2 %.

L'Université Laurentienne attirait assez de gens de Toronto et d'Ottawa, mais ces [étudiants-là] ont d'autres options, et ils les ont prises.

Une citation de :Alex Usher, président, Higher Education Strategy Associates

En moyenne, l’ensemble des universités ontariennes ont vu une hausse de 2,1 % de leurs demandes d’admission et une hausse de 1,9 % de leurs inscriptions par rapport à 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !