•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Corto Maltese revient avec deux nouveaux auteurs de bande dessinée

Dessin en noir et blanc d'un homme brun, qui porte une boucle d'oreille.

Voici le visage de Corto Maltese dessiné par Bastien Vivès.

Photo : Twitter/Casterman BD

Agence France-Presse

Le personnage de Corto Maltese, légende de la bande dessinée créée par l'Italien Hugo Pratt, va revivre sous la plume de deux nouveaux auteurs, les Français Bastien Vivès et Martin Quenehen, ont annoncé lundi les éditions Casterman.

Bastien Vivès et Martin Quenehen réinterprètent le mythe créé par Hugo Pratt dans Océan noir, à paraître chez Casterman le 1er septembre 2021, a indiqué l'éditeur sur Twitter.

Aventurier ténébreux qui parcourt le monde en bateau au début du 20e siècle, le personnage de Corto Maltese est apparu à la fin des années 1960.

Le dessinateur et scénariste Hugo Pratt, mort en 1995, a raconté ses tribulations dans 12 albums, qui ont connu un immense succès auprès du public et de la critique.

En 2015, Casterman avait relancé la série avec deux auteurs espagnols qui sont restés fidèles au dessin du créateur, le dessinateur Rubén Pellejero et le scénariste Juan Diaz Canales.

Bastien Vivès, un auteur en vue

Avec les deux nouveaux auteurs, l'intention devrait être différente.

Pour ce qui est du dessin, il a quand même fallu que je hausse mon niveau. Que je garde le mien, tout en absorbant celui de Pratt. C'était intéressant de se demander ce qu'on pouvait apporter aujourd'hui à Corto Maltese, a expliqué Bastien Vivès au journal Le Parisien.

Bastien Vivès est l'un des auteurs les plus en vue dans la BD française, avec des titres comme Une sœur, Le goût du chlore ou Polina.

Historien qui a notamment signé le scénario de la BD Quatorze juillet, Martin Quenehen est quant à lui un admirateur affirmé d'Hugo Pratt.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !