•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Remaniement ministériel : concentration entre les mains du ministre Rickford

Un homme en complet debout.

Greg Rickford a maintenant trois portefeuilles sous sa responsabilité après le dernier remaniement ministériel.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Radio-Canada

Le député de Kenora-Rainy River, Greg Rickford, est maintenant ministre responsable des Richesses naturelles et des Forêts, du Développement du Nord et des Mines, et des Affaires autochtones, après le remaniement ministériel du gouvernement Ford vendredi.

M. Rickford, qui menait déjà le ministère du Développement du Nord et des Mines et des Affaires autochtones, affirme que cette combinaison de ministères représente déjà beaucoup de travail, alors qu'il a dû céder le portefeuille de l'énergie à son collègue Todd Smith.

Ce que nous avons maintenant peut être considéré comme un portefeuille économique plutôt que simplement comme un ministère de réglementation, affirme M. Rickford.

Évidemment, notre priorité absolue est de protéger ce que nous avons ici en abondance, mais aussi de développer les ressources de manière responsable, ajoute-t-il.

M. Rickford explique qu'avant le remaniement, il était souvent amené à travailler avec le ministère des Richesses naturelles et des Forêts aux côtés de l'ancien ministre John Yakabuski.

Le gouvernement Ford a annoncé vendredi un remaniement ministériel un an avant les élections provinciales.

Des risques de conflits d’intérêts

Cependant, selon un ancien ministre qui a occupé ces fonctions, ces deux ministères devraient être séparés.

Michael Gravelle, le député provincial de Thunder Bay-Supérieur Nord, a dirigé les dossiers des Richesses naturelles et des Forêts ainsi que du Développement du Nord et des Mines pendant les 15 années où les libéraux étaient au pouvoir, mais jamais les deux en même temps.

Le ministère des Richesses naturelles et des Forêts a un cadre réglementaire solide en termes d'obligations, affirme M. Gravelle.

Les gens doivent suivre les règles du point de vue des ressources naturelles, et cela peut parfois entrer en conflit avec certaines des opportunités économiques qui existent, croit-il.

Un homme en complet et cravate.

Michael Gravelle a été ministre pendant les 15 années de règne libéral en Ontario.

Photo :  CBC / Matt Prokopchuk

M. Gravelle a également soutenu que la province devrait avoir un ministre uniquement voué aux affaires autochtones.

C'est quelque chose qui, à mon avis, est maintenant plus important que jamais, a-t-il dit.

Lorsqu'on lui a demandé comment concilier les intérêts économiques des industries forestières et minières tout en étant ministre des Affaires autochtones, M. Rickford affirme que la clé réside dans la collaboration.

Nous avons accompagné des communautés à travers le processus d'évaluation environnementale pour le corridor d’accès au Cercle de feu, indique-t-il.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !