•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Val-d’Or reporte les travaux à l’aréna Kiwanis

L'aréna Kiwanis de Val-d'Or.

Les travaux prévoient notamment d'agrandir l’entrée pour en favoriser l’accessibilité à l'aréna Kiwanis de Val-d'Or (archives).

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

L’important chantier de réfection de l’aréna Kiwanis de Val-d’Or devra attendre à l’an prochain.

Les travaux, évalués à 4,9 millions de dollars, visent notamment à mettre aux normes la structure du bâtiment, refaire son revêtement extérieur et l’isolation de ses murs et son toit.

Le projet, financé aussi par Québec et Ottawa, avait été annoncé le 7 mai et les travaux devaient débuter en septembre. La surchauffe actuelle dans le domaine de la construction complique les choses pour la Ville, qui ne peut compter sur des firmes de professionnels pour lancer le processus d’appels d’offres.

On aurait bien aimé que ça commence, mais il faut se rendre à l’évidence. Les ingénieurs et architectes nous ont indiqué qu’ils pourraient s’en occuper plus tard cet été, ce qui vient décaler tout le reste, constate le maire Pierre Corbeil.

Le maire ajoute que ce report des travaux pourra être accueilli positivement par les organismes qui utilisent la patinoire.

On va faire contre mauvaise fortune, bon coeur. On a été un an sans sports de glace normaux dans nos installations à cause de la pandémie. Ça va permettre une saison régulière et, aussitôt qu’elle sera complétée à la fin avril, on va démarrer les travaux, qui devraient durer environ un an, conclut-il.

Pari tenu

Pierre Corbeil porte le chandail des Tigres de Victoriaville dans la salle du conseil de Val-d'Or.

Pierre Corbeil a honoré son pari avec le maire de Victoriaville, André Bellavance.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Lors de la séance du conseil municipal lundi, le maire de Val-d'Or a porté le chandail des Tigres de Victoriaville pour respecter son pari avec le maire de Victoriaville, André Bellavance.

Le mois dernier, lors de la finale de la Coupe du Président dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), ils s'étaient entendus que le maire de l'équipe perdante devait porter le chandail de l'équipe gagnante lors d'une séance du conseil municipal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !