•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Calgariens devront porter le masque jusqu’au 5 juillet

Naheed Nenshi en point de presse.

Le maire de Calgary croit qu'il faut maintenir l'obligation de porter un masque dans les lieux publics le temps d'en savoir plus sur le variant Delta.

Photo : Evelyne Asselin

Lounan Charpentier

Après plusieurs heures de débat, le conseil municipal de Calgary a décidé de maintenir son règlement imposant le port du masque, même si l'Alberta y met fin le 1er juillet.

Les Calgariens devront continuer à porter le masque dans les endroits publics intérieurs jusqu’au 5 juillet. À cette date, le conseil municipal se réunira pour réévaluer le règlement sur la base d’une évaluation du pourcentage d'Albertains ayant reçu leur dose de rappel, du nombre de cas actifs d'infection, du taux de positivité ainsi que du nombre d’hospitalisations.

Un vote serré

Le conseil a voté à huit contre six pour la motion. Pour la minorité, il est temps d’aller de l’avant.

Certains conseillers, comme le conseiller et candidat à la mairie de Calgary, Jeremy Farkas, croient qu’il faut suivre le leadership de la province et mettre un terme à toutes les restrictions en juillet, ne serait-ce pour éviter la confusion quant aux règles à suivre.

Calgary n’est pas la seule ville à remettre en question les restrictions, le conseil municipal d’Edmonton doit aussi se prononcer mardi.

La majorité des gens sont en faveur du maintien de l'obligation de porter le masque. Selon eux, si l'on va trop rapidement, la situation risquerait d’empirer. Pour eux, suivre les recommandations d’experts sur la question est la meilleure solution.

Le conseiller et candidat à la mairie de Calgary Jeff Davidson est convaincu que le plan de réouverture de la province est sécuritaire. Toutefois, il indique que lui et sa famille continueront à se masquer si nécessaire et à éviter les lieux à plus haut risque de transmission.

Pour sa part, le maire de Calgary, Naheed Nenshi, remet en question le bilan de sécurité du gouvernement provincial. Le masque protège davantage les autres, mais offre moins de protection personnelle. Selon lui, de nombreux travailleurs pourraient se retrouver face à face avec des personnes sans masque et être contaminés. Un délai supplémentaire est nécessaire, selon lui.

À ce moment-ci, je crois qu'il est prudent d’attendre un petit peu de voir ce qui se passe avec le variant Delta, et le taux de vaccination, particulièrement de la deuxième dose, affirme Naheed Nenshi. Pour nous, c’est vraiment une question de science et d’expertise. C’est important de prendre des décisions régionales, pour notre ville.

Deux visiteurs en tenues d'été s'approchent de la porte d'entrée de l'hôtel de ville de Calgary.

Le conseil municipal de Calgary a décidé de maintenir le port obligatoire du masque dans les lieux publics intérieurs.

Photo : Evelyne Asselin

La moitié des personnes infectées en Alberta se trouvent à Calgary. Plus de 100 personnes y sont hospitalisées et la ville possède l’un des taux de propagation de la maladie les plus élevés en Alberta.

Plus tôt ce mois-ci, le premier ministre, Jason Kenney, a affirmé qu’il espérait que Calgary et Edmonton suivent l’exemple de la province en ce qui concerne le port du masque.

J'espère que tout le monde dans la province suivra les conseils du médecin-chef, dont l'équipe a proposé notre plan d'ouverture pour l'été, un plan sûr, a déclaré Jason Kenney le 9 juin.

Avec les informations d'Evelyne Asselin

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !