•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une séance de vaccination organisée par l’armée au Centre des congrès d’Halifax

Zoom sur le drapeau du Canada qui figure sur l'uniforme porté par l'un des membres des Forces armées canadiennes.

Des membres des Forces armées canadiennes souhaitent administrer de 500 à 1000 doses par jour.

Photo : La Presse canadienne / Lars Hagberg

Radio-Canada

Des membres des Forces armées canadiennes prêteront main-forte à la campagne de vaccination en Nouvelle-Écosse en raison d'un afflux massif de doses du vaccin Moderna dans la province.

La province doit recevoir environ 400 000 doses du vaccin Moderna dans les prochaines semaines.

Cela représente le plus gros lot de doses reçu en Nouvelle-Écosse depuis le début de sa campagne de vaccination.

Le gouvernement Rankin a demandé l’aide du fédéral la semaine dernière face à ce nouveau défi.

Samedi, le ministre de la Sécurité publique Bill Blair a confirmé sur Twitter que les Forces armées canadiennes vont soutenir les efforts de vaccination en Nouvelle-Écosse.

Le Centre des congrès d’Halifax, situé au centre-ville, offrira des séances de vaccination dès mercredi.

On souhaite y administrer de 500 à 1000 doses par jour.

L’armée a récemment conclu la campagne de vaccination de ses membres en Nouvelle-Écosse, administrant des doses de vaccin à environ 12 000 membres du personnel militaire.

Elle dispose donc de l’expertise médicale nécessaire pour gérer cette nouvelle séance de vaccination.

Environ 25 militaires, incluant des infirmières et des professionnels de la santé, seront responsables de la séance de vaccination jusqu’à ce que la Croix-Rouge soit en mesure de prendre le relais, à une date indéterminée.

Le premier ministre de la province, Iain Rankin, compte visiter le site de vaccination mardi matin.

Avec les informations de Blair Rhodes de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !