•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Chambre de commerce de Saskatoon demande une limitation de l'impôt foncier

Centre ville de Saskatoon en été avec les nouveaux bâtiments à River Landing.

Une trop forte augmentation de la taxe foncière pourrait voir les entreprises se diriger vers d'autres zones moins taxées selon la Chambre de commerce du Grand Saskatoon. (archives)

Photo : Radio-Canada / Trevor A Bothorel

Radio-Canada

La Chambre de commerce du Grand Saskatoon estime qu’une augmentation trop forte des taux d’imposition foncière nuira au commerce et au dynamisme de la ville.

Elle réagit ainsi au rapport présenté aujourd'hui auprès du Comité de la gouvernance et des priorités du conseil municipal de Saskatoon. L'administration municipale a proposé un taux d'imposition foncière estimé à 5,96 % pour 2022 et à 5,42 % pour 2023.

Des taux qui seront finalement révisés plus tard, car les membres du Comité ont demandé un report ultérieur pour avoir de nouveaux chiffres.

Des augmentations trop importantes de l’impôt foncier pourraient toutefois freiner la reprise économique de Saskatoon, estime dans un communiqué la Chambre de commerce du Grand Saskatoon.

Nous devons être compétitifs parmi les villes de l'Ouest canadien, et au sein de notre région

Une citation de :Jason Aebig, directeur général de la Chambre de commerce du Grand Saskatoon

La Chambre de commerce du Grand Saskatoon demande au conseil municipal de Saskatoon de limiter toute augmentation à 0,5 % de l'inflation, d'envisager des reports budgétaires supplémentaires et de geler toutes les embauches non essentielles (postes à temps partiel en-dehors des services d'incendie et de protection) jusqu'au troisième trimestre 2022.

La Ville de Saskatoon doit suivre l’exemple des entreprises et des ménages

La Chambre de commerce exhorte également le conseil municipal à consulter directement les propriétaires d'entreprises et les contribuables commerciaux sur la conséquence des taux recommandés. Elle demande que soient analysées les conséquences de ces taux sur leur capacité à réembaucher et à rouvrir complètement en cette période critique.

Nous reconnaissons que la Ville n'est pas à l'abri des défis économiques du COVID. De la même manière, elle ne peut pas échapper aux choix difficiles que les entreprises et les ménages ont dû faire au cours des 18 derniers mois. Nous espérons que le conseil saisira cette occasion pour faire preuve de leadership en suivant leur exemple, estime le directeur général de la Chambre de commerce du Grand Saskatoon, Jason Aebig.

Les entreprises sont prêtes

Nos entreprises sont impatientes de se relever, cependant chaque nouveau dollar d'impôt affaiblira leur capacité à créer les emplois, les produits et l'activité économique nécessaires pour alimenter cette reprise, a précisé M. Aebig.

Le Conseil municipal de Saskatoon prendra toutes les décisions finales concernant la prestation et les niveaux de service de la Ville les 29, 30 novembre et 1er décembre 2021, lors de son examen du budget pour 2022 et 2023.

L'administration municipale a fait ce qu'on lui a demandé : estimer les coûts de projets et de services spécifiques en fonction de l'ensemble actuel des plans et des priorités de la Ville. Maintenant, le conseil municipal peut faire ceci : adopter une vision plus large, considérer toute augmentation de taux par rapport au besoin urgent d'accélérer notre reprise économique post-COVID [...] , observe M. Aebig.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !