•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un variant rare de la grippe porcine décelé chez un humain au Manitoba

Des cochons dans une ferme.

La transmission de la grippe porcine aux humains est rare.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Radio-Canada

Un nouveau cas rare de grippe porcine a été décelé chez un humain, a annoncé le Manitoba.

C’est le troisième cas de grippe porcine détecté cette année dans la province. Néanmoins, les trois variantes sont différentes et ne semblent pas reliées, affirme un communiqué.

Celui-ci explique qu’un cas de la variante H3N2 du virus de l’influenza, H3N2v, a été détecté au début du mois de juin dans le sud du Manitoba. En avril, il s’agissait des virus A(H1N2)vet du virus A(H1N1)v de l’influenza.

[Le virus du mois de juin] est un virus grippal qui affecte les porcs. Les virus de la grippe porcine n’infectent habituellement pas les humains, est-il précisé.

Repéré après un test de COVID-19

Le cas a été repéré après qu’une personne a passé un test de dépistage de la COVID-19. La personne présentait des symptômes bénins, a passé des tests et s’est rétablie. Les tests se sont avérés négatifs pour la COVID-19. Il a plus tard été déterminé, dans le cadre d’un processus de surveillance régulière de la grippe, qu’il s’agissait d’un cas de grippe humaine A(H3N2)v, développe le communiqué.

La province a signalé ce cas à l’Agence de la santé publique du Canada, comme elle est tenue de le faire selon le Règlement sanitaire international.

Pendant ce temps, les enquêteurs tentent de déterminer comment la transmission du porc à l’homme a pu avoir lieu. Par ailleurs, la province estime qu’il n’y a aucun risque accru pour les Manitobains, les Canadiens, ni la chaîne d’approvisionnement alimentaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !