•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme accusé d'avoir mortellement empoisonné une fillette de 3 ans

La petite fille.

La police de Toronto a porté des chefs d'accusation contre un homme en lien avec la mort d'une fillette de trois ans décédée en mars dernier.

Photo : GoFundMe

Radio-Canada

Un homme de 45 ans fait face à plusieurs accusations en lien avec la mort d'une fillette de 3 ans qui a été empoisonnée, selon la police.

Le Service de police de Toronto (TPS) et le bureau du coroner de l'Ontario ont arrêté l'homme le 19 juin, dans le cadre d'une enquête ouverte le 7 mars dernier après le décès d'une jeune fille qui avait mangé des céréales à la maison.

Elle s'est rapidement affaiblie, vomissant … et au moment où je me suis précipité pour la rejoindre, elle respirait à peine et était toute blême, a déclaré Maurine Mirembe à propos de sa fille de trois ans, Bernice, dans une publication mise en ligne sur le site GoFundMe.

La police allègue que l'accusé a obtenu une substance contrôlée à son travail et que cette substance a été placée dans la boîte de céréales des enfants.

Deux enfants empoisonnés

Au cours d'une soirée pyjama, Bernice et un autre enfant ont mangé les céréales et ont par la suite dû être hospitalisés.

Bernice n'a pas survécu, tandis que l'autre enfant s'est rétabli après un long séjour à l'hôpital, a indiqué la police.

Le suspect est accusé de deux chefs d'accusation d'administration d'une substance nocive dans l'intention de mettre la vie d'une personne en danger, de deux chefs d'accusation d'avoir causé illégalement des lésions corporelles et de négligence criminelle causant la mort.

Le TPS a déclaré qu'elle enquêtait toujours pour savoir si l'incident était intentionnel ou accidentel. Les enquêteurs disent avoir identifié la substance contrôlée lors d'une autopsie, mais n'ont pas précisé quelle substance a été utilisée.

La famille et l'accusé se connaissaient , selon la police.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !