•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Variant Delta : le sud des États-Unis jugé plus à risque

Des infirmières en tenue de protection observent l’extérieur depuis une tente qui a été installée devant un centre hospitalier.

Le variant Delta a une contagiosité qui surpasse celle des autres variants de la COVID-19 et pourrait occasionner une recrudescence des infections dans les régions les moins vaccinées.

Photo : Reuters / Andrew Kelly

Les États américains qui présentent un faible taux de vaccination pourraient bientôt affronter le variant hautement contagieux Delta, avertissent des experts. Ces derniers garderont dans leur mire le sud du pays, particulièrement à la traîne.

Le nombre de cas, d'hospitalisations et de morts attribuables au coronavirus aux États-Unis a sensiblement diminué au cours des derniers mois. Une situation notamment tributaire de la vaccination, qui a parallèlement eu pour effet d'assouplir les restrictions de façon significative.

Mais la propagation du variant Delta au sein de la tranche de la population non vaccinée est susceptible de poser une nouvelle menace, indiquent les experts en santé publique.

En voie de devenir la souche dominante à l'échelle planétaire, le variant Delta a une contagiosité qui surpasse celle des autres variants de la COVID-19. Des cas du variant – identifié pour la première fois en Inde – sont désormais enregistrés dans plus de 80 pays.

Représentant à l'heure actuelle jusqu'à 10 % des cas aux États-Unis et présent dans au moins 41 États, il pourrait sous peu occasionner une recrudescence des infections.

Interviewée il y a quelques jours par la chaîne de télévision ABC, la directrice des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), Rochelle Walensky, a dit être d'avis que le variant Delta sera probablement la souche dominante aux États-Unis d'ici les deux prochains mois.

Les modèles de propagation de ce variant prévoient que le pays pourrait atteindre à l'automne un nouveau pic, qui pourrait équivaloir au cinquième du sommet de 300 000 nouveaux cas quotidiens enregistrés en janvier, a expliqué dimanche un ancien commissaire de la Food and Drug Administration, Scott Gottlieb, en entrevue au réseau CBS.

Mais les taux d'infection varieront en fonction des taux de vaccination dans chaque région du pays, a-t-il prévenu, montrant du doigt des États comme le Mississippi, l'Alabama, l'Arkansas et le Missouri, des États qui accusent un net retard par rapport à la moyenne nationale.

Les données du laboratoire Helix, qui effectue des tests de dépistage du coronavirus et qui a analysé près de 20 000 tests depuis le mois d'avril, montrent que le variant Delta se répand rapidement dans les comtés les moins vaccinés.

Des disparités géographiques et politiques

Selon les données des CDC du 20 juin, 45,1 % des Américains ont reçu toutes leurs doses de vaccin, un des taux les plus élevés du monde.

Mais les États américains présentent des disparités importantes, susceptibles de se répercuter sur la transmission du variant Delta.

Selon les données colligées par la clinique Mayo, un centre médical universitaire américain à but non lucratif, 16 États, auxquels se greffe le District de Columbia, ont un taux de vaccination complète supérieur à 50 %.

Une vaccination complète équivaut aux deux doses des vaccins Pfizer-BioNTech ou Moderna ou à la dose unique du vaccin Johnson & Johnson.

Avec un taux de vaccination complète de 64,1 %, le Vermont vient en tête, suivi entre autres du Maine (59,8 %), du Massachusetts (59,8 %), du Connecticut (58,8 %) et du Rhode Island (56,9 %), tous situés dans le Nord-Est américain, une région où la campagne de vaccination est particulièrement efficace.

Le taux de vaccination des États révèle aussi une fracture partisane.

Les 20 États affichant les taux les plus élevés de vaccination complète ont tous voté pour Joe Biden à la présidentielle de novembre 2020.

En contrepartie, 17 des 20 États qui traînent la patte, en majorité des États du sud du pays, ont voté pour Donald Trump.

Au Mississippi, seuls 28,9 % des citoyens ont obtenu toutes les doses de leur vaccin. L'Alabama, l'Arkansas, le Wyoming et la Louisiane font à peine mieux, avec des taux respectifs de 31,9 %, 33,3 %, 33,6 % et 33,7 %.

Au début de mai, le président Biden a défini une nouvelle cible de vaccination, espérant un retour à une certaine normalité pour les célébrations de la fête de l'Indépendance américaine : avoir administré au moins une dose à 70 % des adultes américains d'ici la date symbolique du 4 juillet.

Il y a moins de trois semaines, il dévoilait une stratégie tous azimuts pour convaincre les Américains de se faire vacciner, en lançant un mois d'action nationale.

Services de garde sans frais, vaccination dans des salons de barbier, rabais dans des commerces, concours, beignes, bières et billets de baseball gratuits : son administration a mis en place avec ses partenaires de nombreuses mesures afin d'atteindre la cible fixée.

Il semble toutefois que les États-Unis n'y parviendront pas.

Selon la clinique Mayo, le chef de file – le Vermont – a déjà dépassé l'objectif, avec 73,1 % de ses habitants ayant reçu au moins une dose. À 69 %, Hawaï et le Massachusetts sont tout près, et plusieurs États devraient franchir la barre des 70 % d'ici les deux prochaines semaines.

D'autres feront inévitablement plomber les statistiques. À titre d'exemple, le Mississippi, là encore en queue de peloton, a administré une dose à seulement 35,4 % de sa population.

Selon les sondages, les républicains sont davantage enclins que les démocrates à dire catégoriquement qu'ils ne se feront pas vacciner. Les chiffres montrent qu'ils étaient également plus réfractaires, voire hostiles au port du masque et à la distanciation sociale, à l'instar de l'ex-président Trump.

Avec les informations de CNN, et ABC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !