•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grève dans le milieu de la santé en Outaouais les 21 et 22 juin

Des manifestants, portant du bleu, avec des drapeaux syndicaux de la même couleur.

Les syndiqués de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) poursuivent les moyens de pression avec deux journées de grève, lundi et mardi.

Photo : Radio-Canada / Hugo Belanger

Radio-Canada

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais évite une grève de deux jours de la part des syndiqués de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), mais doit composer avec d'autres employés sur le piquet de grève lundi et mardi.

Lundi, la FSSS-CSN, a indiqué, par voie de communiqué, qu'en raison des progrès significatifs réalisés à la table de négociation, la grève de deux jours qui a commencé à minuit une, lundi, et qui devait se poursuivre mardi, est terminée.

Cette grève aurait affecté les services du personnel technique et administratif et certains corps de métiers qui œuvrent dans les établissements de santé.

Cependant, les employés représentés par l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) poursuivent les moyens de pression avec deux journées de grève, lundi et mardi.

Le CISSS de l'Outaouais indique que certains services pourraient fonctionner au ralenti, soit les services d'imagerie et de diagnostic, les services de prélèvements sans rendez-vous et les services de laboratoires.

Les 60 000 professionnels et techniciens représentés par l’organisation, dont 2400 en Outaouais, revendiquent des améliorations significatives de leurs conditions de travail pour attirer la relève, retenir les salariés expérimentés et éliminer ainsi la pénurie de main-d’œuvre qui met en péril les services offerts à la population, soutient l’APTS, par voie de communiqué.

Des manifestants sur une pelouse devant un hôpital.

L'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) représente 2400 travailleurs en Outaouais.

Photo : Radio-Canada / Hugo Belanger

L’expertise du personnel professionnel et technique est primordiale pour le fonctionnement des services d’imagerie médicale et de laboratoires des hôpitaux, écrit Christine Prégent, représentante nationale de l’APTS.

Si le gouvernement a su trouver de la marge de manœuvre pour reconnaître le rôle essentiel des infirmières et des préposées aux bénéficiaires, il doit en être de même pour les 60 000 membres de l’APTS, précise-t-elle.

Le CISSS de l’Outaouais indique que les services essentiels, dont tous ceux liés à la COVID-19, comme l’analyse des tests COVID-19, ne seront pas touchés par le débrayage.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !