•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canadien Maxime Boudreault, troisième homme le plus fort au monde

L'homme fort s'entraîne à Thunder Bay, dans le Nord de l'Ontario

Trois hommes sur un podium.

L'écossais Tom Stoltman qui vit avec un trouble du spectre de l'autisme est devenu l'homme le plus fort du monde suivi par le quadruple champion Brian Shaw et Maxime Boudreault qui a complété le podium.

Photo : World's Strongest Man

Radio-Canada

Maxime Boudreault a terminé en troisième position à l'épreuve de force World’s Strongest Man dimanche, alors qu’il se mesurait aux autres hommes les plus forts du monde.

M. Boudreault, qui s’est envolé à Sacramento, en Californie pour la compétition, s’est hissé sur le podium, derrière les hommes forts Tom Stoltman du Royaume-Uni et l’Américain Brian Shaw.

Maxime Boudreault soulève un billot.

Depuis la création de l'évènement en 1977, seul trois autres canadiens ont grimpé sur le podium: Tom Magee (1982), Dominic Filou ( 2005) et Jean-François Caron (2020).

Photo : World's Strongest Man

Il a notamment battu un record canadien qu’il avait lui-même enregistré auparavant, en soulevant un billot de 205 kg au-dessus de sa tête lors d’une épreuve.

Âgé de 29 ans, M. Boudreault a aussi terminé en deuxième position à l’épreuve de levée de rochers : il en a soulevé cinq en 28 secondes.

Un homme fort célèbre après avoir soulevé 5 pierres.

Maxime Boudreault a terminé en deuxième place à l'épreuve de levée de rochers.

Photo : Rogue Fitness

Son ami Yanick Baillargeon a rappelé la difficulté de ce type de compétition en entrevue à l’émission Le matin du Nord lundi.

Ce n’est pas facile parce que tu ne sais jamais ce qui peut arriver, il y a de nombreuses blessures qui arrivent pendant la compétition à ce niveau-là, je pense que cette année il y a eu six blessures, dont celle de Jean-François Caron, qui s’est blessé au tendon d’une jambe, indique-t-il.

M. Baillargeon, qui a échangé des messages avec son ami au cours de la compétition, affirme que la température a joué un rôle important.

Il a fait très chaud et être capable de soulever des charges aussi lourdes à cette température pendant plusieurs jours c’est tough, indique-t-il.

La compétition s’est déroulée le long du weekend, avec trois épreuves par jour.

Yanick Baillargeon et son meilleur ami.

En raison de la pandémie, Yanick Bailargeon n'a pas pu se déplacer en Californie pour aller encourager son meilleur ami. Il a suivi avec beaucoup d'intérêt la compétition de sa résidence d'Elliot Lake.

Photo : Avec la permission de Yanick Baillargeon

Visiblement ému par les succès de son ami, M. Baillargeon a eu du mal à trouver les mots pour décrire comment il se sentait.

Y’a aucun mot pour le décrire, c’est pas mal incroyable, a-t-il dit, l’émotion dans la gorge.

Un homme fort soulève une charge.

Le World's Strongest Man 2021 sera diffusé en juillet aux États-Unis et en décembre au Royaume-Uni, avant d'être diffusé partout dans le monde.

Photo : Maxime Boudreault

En raison d’enjeux liés aux droits télévisuels de l’événement, peu d'autres détails ont encore filtré sur les résultats de la compétition elle-même.

Les premières images des épreuves seront diffusées par la chaîne CBS aux États-Unis en juillet, avant d’être diffusées au Royaume-Uni en décembre.

Maxime Boudreault sera de retour au pays au cours de la journée lundi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !