•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mobilisation à Bishop's pour souligner les tragédies vécues par les Autochtones

Le 21 juin est la Journée nationale des peuples autochtones.

Un t-shirt orange entouré de chaussures.

Un mémorial improvisé pour les victimes de Kamloops se trouve à l'Université Bishop's.

Photo : Radio-Canada / Martin Bilodeau

Radio-Canada

Afin de souligner la Journée nationale des peuples autochtones, mais aussi pour rappeler les tragédies qu'ils ont vécues, une mobilisation est prévue lundi soir à l’Université Bishop’s de Sherbrooke, à la mémoire des 215 enfants dont les dépouilles ont été retrouvées près d'un pensionnat de Kamloops, en Colombie-Britannique.

Les participants sont invités à porter un chandail orange lors de leur participation à la marche silencieuse et à la veillée. La marche s'amorcera au square Queen, dans l'arrondissement de Lennoxville, à 18 h.

En plus de dénoncer le drame de Kamloops, l'événement vise à mettre en lumière le racisme systémique et les difficultés vécues par les Autochtones.

Il faut sensibiliser les gens dès leur jeune âge à ces réalités autochtones. Cette soirée est importante pour que les gens de Sherbrooke sachent ce qui s’est passé. Il faut éduquer les gens. Il y a des Autochtones qui vivent ici. Nous voulons réduire la discrimination systémique, estime Shawna Chatterton-Jerome, porte-parole de l'Alliance culturelle autochtone de l'Université Bishop's.

Shawna Chatterton-Jerome, rappelle que les pensionnats pour les autochtones ont été occultés dans les livres d'histoire.

Cette journée est pour marquer notre fierté, mais aussi notre résilience. Il faut penser à ceux qui n’ont pas survécu à ces histoires terrifiantes.

Une citation de :Shawna Chatterton-Jerome, porte-parole de l'Alliance culturelle autochtone de l’Université Bishop’s

L'Alliance culturelle autochtone a mis en place, il y a 10 jours, un mémorial improvisé sur le campus pour souligner la tragédie de Kamloops. Le public était invité à y déposer des chaussures d'enfants en hommage aux petites victimes. Jusqu'à présent, près de 200 paires ont été ajoutées.

À chaque journée, des souliers se sont ajoutés. La communauté a répondu à l’appel, indique Shawna Chatterton-Jerome.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !