•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2020, une année en or pour le compte bancaire de nombreux Canadiens

Une tirelire en forme de cochon avec un masque de protection personnelle.

Avec la pandémie, beaucoup de gens ont pu renouer avec une gestion saine de leur compte bancaire.

Photo : getty images/istockphoto / TomFoldes

Geoffrey Gaye

Les Canadiens ont épargné 212 milliards de dollars l'an dernier, contre 18 milliards en 2019, selon Statistique Canada. Cela a permis à certains de rembourser leurs dettes et à d’autres d’investir à long terme.

Cela veut dire qu'en moyenne, chaque Canadien aura économisé 5574 $ en 2020. Ce nombre est plus de 10 fois supérieur à celui de l’année précédente, au cours de laquelle chaque citoyen avait économisé en moyenne 479 $. Il s’agit d’une des conséquences directes des restrictions sanitaires imposées par les gouvernements.

Moins de consommation a permis plus d’épargne. Environ 15 % des revenus des Canadiens sont restés dans leur compte bancaire, contre 1,3 % en 2019. En avril, mai et juin 2020, le taux d'épargne a même atteint un pic de 27 %.

Néanmoins, ces chiffres sont à relativiser, puisque tous les Canadiens ne sont pas devenus riches en une année. En fait, l’écart varie énormément d’un foyer à l’autre. Ceux qui ont pu conserver leur emploi et rester en bonne santé ont de bonnes chances d’avoir vu leur situation financière s'améliorer pendant la pandémie.

Des dettes épongées, des investissements dans la pierre

Grâce à ces économies, beaucoup de gens ont pu renouer avec une gestion saine de leur compte bancaire. Selon l’agence Equifax Canada, les soldes des cartes de crédit sont en baisse, moins de personnes sont en retard dans leurs paiements, et les cotes de crédit sont en hausse.

Grayham Havens fait partie de ceux qui ont pu mettre de l’argent de côté. Pour fêter ses deux ans de mariage avec sa femme, il s'est offert avec celle-ci une nouvelle maison le mois dernier. À 40 ans, il est propriétaire de sa première maison.

Nous avons commencé à économiser des milliers de dollars chaque mois.

Une citation de :Grayham Havens, habitant de Calgary

Lui et sa femme ont touché l'allocation pour travailleur essentiel de l'Alberta, car il travaille dans le secteur de l'épicerie et elle, dans les soins de santé. De plus, leurs dépenses liées aux loisirs ont quasiment disparu durant cette même période, selon lui.

Cette hausse des économies des Canadiens serait en partie responsable de la hausse des prix des maisons, selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

Le retour attendu de la consommation

Avec l'assouplissement des restrictions, de nombreux Canadiens ont de l'argent à dépenser.

Le niveau élevé d'épargne des Canadiens pourrait donner un coup de fouet à l'économie et, en fin de compte, remplacer les programmes d'aide gouvernementale prolongés, dont beaucoup ont débuté pendant la pandémie.

 Pendant un an et demi, nous avons eu l'impression d'être enfermés, alors j'ai l'impression qu'il va y avoir une véritable ruée pour faire quoi que ce soit, dit Lachlin Muir, directeur général du salon de beauté Distilled Beauty Bar, à Calgary.

Comme lui, de nombreuses entreprises touchées par la pandémie espèrent que le régime de consommation de ces derniers mois se traduira par un véritable festin cet été.

Avec les informations de Kyle Bakx

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !