•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un parfum d'élections générales en Nouvelle-Écosse

Iain Rankin donne une conférence de presse devant l'école.

Le premier ministre Iain Rankin était à Mabou, le 18 juin, où il a annoncé 454 000 $ pour des travaux d'asphaltage à l'école Dalbrae Academy et aux installations d'entretien des autobus scolaires de la région.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les multiples annonces de financement public de projets un peu partout en Nouvelle-Écosse ces jours-ci pourraient signaler que des élections seront bientôt déclenchées.

Malgré l'état d'urgence qui est toujours en vigueur à cause de la COVID-19, le premier ministre Iain Rankin n'hésite pas à se déplacer en personne pour faire de telles annonces.

Il s’est rendu récemment à Port Hawkesbury pour un projet de sept kilomètres de sentiers récréatifs. Le même jour, un peu plus tard, il était à Mabou où il a annoncé de l'argent pour les écoles de la région.

Iain Rankin a aussi annoncé un million de dollars pour un nouveau château d’eau dans le comté de Lunenburg.

Puis, son gouvernement a annoncé en fin de semaine que tous les traversiers intraprovinciaux seront dorénavant gratuits.

Est-ce que ces annonces laissent présager le déclenchement d'élections? Je me concentre sur la gestion de la pandémie, répond le premier ministre libéral, Iain Rankin.

Ian Rankin dit aussi qu'il ne fait que promouvoir le budget avec toutes ses annonces de financement.

Mais il y a tout de même une certaine campagne publicitaire dans les médias sociaux et le fait que des candidats libéraux sont déjà choisis dans la plupart des circonscriptions.

Pas d'élections pour le moment, selon des partis d'opposition

Les progressistes-conservateurs et les néo-démocrates semblent être en campagne également, même s'ils disent qu'il n'y a aucune raison de déclencher des élections pour l'instant.

Les Néo-Écossais ne pensent pas aux élections, selon Tim Houston, le chef du Parti progressiste-conservateur. Ils pensent plutôt aux vaccins, dit-il.

Le chef du NPD, Gary Burrill, affirme qu'il n'y a pas d'élections à l'horizon et il accuse Iain Rankin de manquer de franchise à ce sujet.

Les questions entourant les prochaines élections sont inévitables puisque les libéraux sont dans leur cinquième année d'un deuxième mandat. La Nouvelle-Écosse est la seule province canadienne qui ne tient pas d’élections générales à une date fixe. Le gouvernement libéral majoritaire d’Iain Rankin peut légalement attendre jusqu’au printemps 2022 pour en déclencher.

D’après un reportage de Paul Légère

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !