•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une manifestation en soutien aux réfugiés et aux immigrants s'est tenue à Winnipeg

Une manifestation pour la défense des droits des immigrants organisée devant le palais législatif de Winnipeg, au Manitoba, le 20 juin 2021.

Une manifestation pour la défense des droits des immigrants organisée devant le palais législatif de Winnipeg, au Manitoba, le 20 juin 2021.

Photo : Radio-Canada

Une manifestation pour la défense des droits des immigrants s’est tenue dimanche devant le palais législatif de Winnipeg.

Des participants dans une vingtaine de voitures se sont rassemblés afin de demander au gouvernement fédéral d’offrir une résidence permanente à tous les immigrants vivant au Canada.

Ils expliquent que la pandémie a exacerbé les difficultés que vivent ces personnes, ces dernières occupant très souvent des emplois précaires ou dans un domaine où ils sont en contact avec le public.

De plus, en raison de leur situation, ils n’ont pas toujours accès à une assurance maladie.

Les manifestants soutiennent que malgré ces différentes difficultés, les immigrants participent à l’économie canadienne et méritent donc de recevoir le statut de résident permanent.

On travaille, on contribue à l’économie donc [les gouvernements] devraient aussi songer à nous, soutient Joel Ntoco, l’un des manifestants, lui-même originaire de l’Angola.

Joel Ntoco habite au Canada depuis plus de deux. Pour le moment sans papier, il attend toujours de pouvoir régulariser sa situation.

Beaucoup connaissent des atrocités dans leur pays d’origine, ajoute la présidente de l’African Communities of Manitoba, Titi Tijani. On demande au gouvernement du Canada de les soutenir et de leur donner un statut. Ils sont déjà parmi nous, ils contribuent à l’économie et aident à faire du Canada un bon pays.

De nombreux rassemblements similaires avaient également lieu dans d’autres villes du pays. Ces différentes manifestations étaient organisées dans le cadre de la Journée mondiale des réfugiés.

Faciliter la venue des réfugiés

Par ailleurs, le Conseil canadien pour les réfugiés demande à Ottawa à ce que le statut des réfugiés soit reconnu au même titre que les voyageurs essentiels afin de leur permettre de venir au pays.

Les réfugiés sont capables d’obéir aux ordres de la santé publique et de respecter la quarantaine, explique la présidente du Conseil canadien pour les réfugiés, Dorota Blumczynska. Les réfugiés qui fuient les persécutions doivent pouvoir venir au Canada et être en sécurité.

L’organisme demande également au fédéral à ce que le délai d’attente pour la réunification des familles soit limité à six mois. Dorota Blumczynska affirme que, pour le moment, ce processus peut durer jusqu’à quatre ans.

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada estime que 23 500 personnes protégées ont été acceptées au pays au cours de l’année 2020.

Cette semaine, Ottawa a annoncé qu’il souhaiterait en accueillir 45 000 en 2021, soit près du double de l’année dernière.

Avec les informations de Chloé Dioré de Périgny

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !