•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une fête des Pères sous le signe d’un retour à la normale

Des passants circulent sur une allée commerciale d'Ottawa, par une journée ensoleillée.

Le marché By, à Ottawa

Photo : Capture d'écran - Radio-Canada

Radio-Canada

Bien des papas avaient le sourire aux lèvres, dimanche, alors qu’ils profitaient de la journée ensoleillée, à Ottawa comme à Gatineau, en compagnie de leurs enfants. Les récents assouplissements des règles sanitaires et les progrès dans la vaccination ont ajouté leur grain de sel à l’ambiance de la fête des Pères.

« C’est sûr que nos propres parents, ça fait longtemps qu’on ne les a pas vus en personne », a dit Pascal Forgues, un père de famille croisé par ICI Ottawa-Gatineau au marché By.

Lui et ses enfants y ont fait une escale durant leur balade à vélo. Avec les limites de nombre de personnes, on a le droit d’être un peu plus. On va avoir la chance de tous voir [nos parents] en même temps. Je pense qu’ils vont apprécier ça, a-t-il ajouté.

Des commerçants ont constaté que l’ambiance était animée au marché By. Beaucoup de gens viennent pour déjeuner, des touristes se promènent. C' est très achalandé et très agréable aujourd'hui, a dit Marjorie Mourre, propriétaire de Provence en Couleur.

C’est super [...] On retourne vers du contact humain. Ça nous a manqué pendant plus d’un an, a renchéri Kévin Bonnamant, propriétaire de la boutique Bulles et savons, située à Gatineau, qui tenait un kiosque, dimanche, au marché By.

De son côté, le propriétaire de la boutique Les seaux GADI. Claude Bouchard, était sur place pour distribuer des fleurs aux enfants, afin qu’ils les offrent à leur père.

C’est merveilleux de voir la réaction, s’est-il exclamé. On doit aller vers ça pour que les papas se donnent accès à ces belles émotions, a ajouté celui qui estime qu’on accorde moins d’attention à la fête des Pères qu’à celle des Mères.

Olivia Olutola a, pour sa part, profité d’une terrasse en compagnie de son père. Ça me rend vraiment contente parce que ça ne me fait pas penser à la COVID, a lancé la jeune fille.

Au bord du Lac Leamy, à Gatineau, d’autres familles étaient réunies pour souligner cette journée. Stéphane Chartrand, qui y était en compagnie de ses enfants, était heureux de voir l’endroit animé.

« C’est agréable de voir des gens, même si on ne les connaît pas. Ça fait du bien de normaliser un peu la situation qu’on a vécue. »

Avec les informations de Nafi Alibert

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !