•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

TransLink lance de nouveaux casiers à vélos sur demande

Des casiers à vélo.

Des casiers comme ceux-ci sont déjà en place à la station Moody Center, à Port Moody, et au Carvolth Exchange, à Langley.

Photo : TransLink

Radio-Canada

TransLink lance un projet pilote de stationnement de vélos sur demande dans six centres de transport en commun du Grand Vancouver.

La société de transport en a fait l’annonce par communiqué vendredi.

Il s’agit des premières installations du genre en Colombie-Britannique, selon le communiqué de TransLink. Les casiers individuels extérieurs fonctionnent grâce à l’énergie solaire.

Cette initiative fait partie de notre objectif de permettre aux gens de combiner plus facilement le vélo et les transports en commun dans leurs déplacements quotidiens, dit Jeffrey Busby, le vice-président par intérim de l'ingénierie de TransLink, cité dans le communiqué.

Les clients peuvent avoir accès aux casiers et payer à partir de l’application Bikeep, disponible sur Google Play et l’App Store d'Apple. L’entrée se fait sans clé et sans réservation préalable.

Le coût d'utilisation est de 0,10 $ par heure, plafonné à 1 $ par jour, et 10 $ pour un abonnement mensuel illimité.

Des casiers sont déjà disponibles à la station Moody Center, à Port Moody, et au terminus Carvolth, à Langley.

D’autres doivent être installés au terminus Lonsdale Quay et aux stations 22nd Street, VCC-Clark, et Richmond-Brighouse au cours des prochains mois, précise le communiqué. Au total, 71 casiers seront mis en place dans le cadre du projet pilote.

TransLink surveillera l'utilisation des casiers et la réponse des clients jusqu'à l'automne 2021. La société de transport indique que si le projet est un succès nous élaborerons des plans pour déployer cette technologie dans d'autres emplacements à l'avenir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !