•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le milieu de la santé en Mauricie et au Centre-du-Québec en grève ce matin

Une préposée aux soins aide un patient à se déplacer en fauteuil roulant.

Archives

Photo : Shutterstock

La semaine commence avec un débrayage pour près de 5 200 membres de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS).

Parmi les grévistes, on retrouve des professionnels du milieu psychosocial (psychoéducatrices, psychologues, travailleurs sociaux), des employés en soutien administratif et ceux des laboratoires d'imagerie médicale et de médecine nucléaire ainsi que de radio-oncologie.

Ils débrayent alors que les négociations avec le gouvernement du Québec achoppent sur la question du travail dans les Centres jeunesse.

L'employeur veut également augmenter de deux heures et demie les heures travaillées par semaine pour les travailleurs psychosociaux. L'Alliance souhaite plutôt que ses membres se portent volontaires pour travailler ces deux heures et demie, avançant l'argument de la conciliation vie-travail.

Les piquets de grève se tiennent à 18 endroits en Mauricie et au Centre-du-Québec, notamment à La Tuque, Shawinigan, Saint-Tite, Trois-Rivières (au CHAUR), Nicolet, Drummondville et Victoriaville, entre autres.

Les syndiqués effectueront des rotations pour ne pas causer de rupture dans les services essentiels.

Du côté de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), la grève de deux jours des syndiqués du secteur public a été annulée à peine quelques heures après avoir débuté à 0 h 01, lundi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !