•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Course contre la montre pour trouver du personnel pour les restaurants albertains

Un chef portant le masque sort des poulets du four

Le premier juillet, les restrictions sanitaires seront levées en Alberta.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le compte à rebours vers la réouverture de l'Alberta est commencé : la province allégera toutes ses restrictions le premier juillet. Les restaurants se préparent à reprendre toutes leurs activités, mais certains peinent à trouver du personnel dans cette course contre la montre.

La saison estivale est d’habitude un moment propice à l’embauche dans le domaine de la restauration. Cette année cependant, les chercheurs d’emplois brillent par leur absence.

L’été dernier, je recevais des CV à longueur de journée, soulève Flint Palmer, le directeur général du Rocky Mountain Icehouse, à Edmonton. C’est comme s’il n’y avait aucun sentiment d’urgence [au beau temps qui approche], personne ne parcourt les rues à la recherche d’un emploi.

Renové pendant la pandmie, le Rocky Mountain Icehouse a besoin d’environ une quinzaine de salariés, allant des serveurs aux portiers, pour exploiter le restaurant et ses deux nouvelles terrasses. Samedi par contre, l’établissement n'en comptait que six.

Flint Palmer, s’affaire depuis trois semaines à combler le manque de main-d'œuvre du commerce situé à Edmonton.

J’étais habitué d’avoir une [énorme] pile de CV sur mon bureau et dans ma boîte de réception, mais ce n’est plus le cas maintenant., fait-il savoir.

Cette situation n’est pas limitée à la capitale albertaine. Malheureusement, pour une raison quelconque, tout le monde est dans le même bateau dans notre industrie, affirme le propriétaire du bar The Blues Can, à Calgary, Greg Smith.

Le propriétaire de l'établissement fermé depuis près d'un an se désole de ce manque d'engouement d'employés potentiels pour la reprise de ses activités. Il y a des journées où personne ne postule à nos postes.

Un besoin de sécurité

Le manque de sécurité offerte aux travailleurs dans la reprise complète des activités des restaurants dans le contexte de la réouverture complète de l’Alberta est un des facteurs clés de cette pénurie, estime la porte-parole de la Coalition canadienne des travailleurs de la Restauration, Katy Ingraham.

Ils ont besoin de sécurité en ce moment, et le fait de devoir servir une clientèle sans masque à l'intérieur n'est pas nécessairement sûr, cite-t-elle en exemple.

La pandémie a également mis en lumière les failles du domaine de la restauration, en plus d'agir comme un effet dissuasif pour y retourner travailler selon Katy Ingraham.

Les travailleurs de la restauration méritent le respect et des salaires décents. Plusieurs quittent le milieu, car le domaine ne se remet pas en question assez rapidement.

L’Alberta allégera toutes ses restrictions sanitaires le premier juillet. Le port du masque ne sera plus obligatoire, hormis dans certains lieux ou circonstances, comme dans les maisons de retraite.

La province deviendra la première au pays à le faire.

Avec les informations de Emily Fitzpatrick

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !