•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du personnel professionnel et technique en santé de nouveau en grève lundi et mardi

Des gens manifestent avec une pancarte devant l'hôpital à Trois-Rivières.

Des dizaines de membres de l'APTS ont manifesté le 7 juin devant le Centre hospitalier affilié universitaire régional (CHAUR) de Trois-Rivières. (archives)

Photo : Radio-Canada / Martin Chabot

Après deux journées de grève les 7 et 8 juin, les membres de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) se mobiliseront à nouveau lundi et mardi.

Ces deux jours de grève auront lieu alors que les négociations entre l'APTS et le gouvernement du Québec pour le renouvellement de la convention collective sont toujours dans une impasse.

Ça négocie, ça, c'est la bonne nouvelle, mais [...] les offres au niveau patronal ne sont pas suffisantes vu les demandes que nous avons, explique Caroline Marquis, représentante nationale de l'APTS Chaudière-Appalaches.

Sans convention collective depuis le 31 mars 2020, les membres ont d'ailleurs accordé à leur syndicat un mandat de grève fort, avec une adhésion de 92 % des membres dans la province.

Ces derniers exigent entre autres une majoration salariale de 12,4 % sur trois ans pour attirer et retenir la main-d'œuvre dans plusieurs professions du secteur de la santé.

Pour le moment, le gouvernement nous offre 5 % sur trois ans. Il nous fait miroiter que c'est 8 %, mais en fait, ce sont des primes, réagit Caroline Marquis. Donc, on ne peut pas dire que ce sont des pourcentages officiels en augmentation de salaire.

De meilleurs salaires, mais pas seulement

La représentante nationale du syndicat rappelle que la question salariale n'est que la pointe de l'iceberg.

La surcharge de travail, les budgets de formation, les primes, l'attraction et la rétention du personnel, énumère-t-elle, ce sont vraiment les plus grosses problématiques qu'on a.

Dans la région de Chaudière-Appalaches, les 3500 membres de l’APTS tiendront des piquets de grève devant un peu plus d'une dizaine d'établissements, parmi lesquels l'hôpital de Saint-Georges, l'Hôtel-Dieu de Lévis, l'hôpital de Montmagny et plusieurs centres locaux de services communautaires (CLSC).

Dans la Capitale-Nationale, plus de 2000 travailleurs associés au CHU de Québec débraieront si les négociations n'aboutissent pas.

L'APTS représente plus de 60 000 membres répartis dans une centaine de professions, dont des psychologues, des physiothérapeutes, des ergothérapeutes, des orthophonistes et des travailleurs sociaux.

Avec les informations de Sébastien Tanguay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !