•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une deuxième ville de C.-B. annule ses activités de la fête du Canada

Le maire de Penticton dit vouloir faire preuve de respect après la localisation des restes de 215 enfants sur le site d’un ancien pensionnat autochtone à Kamloops.

Gros plan du visage de John Vassilaki.

Le maire de Penticton, John Vassilaki, affirme que jusqu'à 1500 personnes assistent normalement aux célébrations de la fête du Canada.

Photo : Ben Nelms/CBC

Radio-Canada

Après Victoria, c’est au tour de la ville de Penticton, dans l’Okanagan, d’annoncer qu'elle annule ses célébrations de la fête du Canada. L’annonce a lieu à la suite de la localisation de ce qui semble être des lieux de sépulture non marqués sur le site de l’ancien pensionnat autochtone de Kamloops.

Lorsque nous avons entendu ce qui s'est passé à Kamloops, nous avons jugé qu'il valait mieux attendre de voir ce que le gouvernement fédéral allait annoncer , a déclaré le maire John Vassilaki.

Mais en l’absence de directives d’Ottawa concernant l’annulation d’événements autour des célébrations du premier juillet, le maire de cette ville de plus de 33 000 habitants a pris les devants.

John Vassilaki a donc contacté le chef Greg Gabriel de la communauté autochtone de Penticton, pour lui demander comment la municipalité pouvait soutenir les Premières Nations après la découverte.

Le chef a noté que si nous pouvions mettre une pause sur les célébrations cette année, ce serait grandement apprécié, dit-il. En signe de respect et de réconciliation, la ville de Penticton a donc décidé d’aller de l’avant.

Victoria facilite les choses

Cette décision est annoncée un peu plus d'une semaine après que le conseil municipal de Victoria ait voté à l’unanimité, le 10 juin dernier, pour annuler ses événements de la fête du Canada.

La mairesse de Victoria, Lisa Helps, avait déclaré avoir pris cette décision après s’être entretenue avec des autochtones qui avaient déjà pris part aux célébrations de la fête du Canada à Victoria, et qui lui avaient dit ne pas être à l’aise de participer cette année.

Selon le maire de Penticton, la décision de Victoria a facilité les choses dans sa ville. John Vassilaki affirme que ses citoyens appuient le geste du conseil municipal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !