•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des questions sur la stratégie gaspésienne pour promouvoir la 2e dose de vaccin

Une femme se fait vacciner contre la COVID-19 à Bonaventure, le 20 mars 2021.

Une femme se fait vacciner contre la COVID-19 à Bonaventure. (archives)

Photo : Radio-Canada / Luc Manuel Soares

Radio-Canada

Afin d’inciter les gens à prendre leur deuxième dose de vaccin contre le coronavirus, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Gaspésie les appelle directement pour prendre le rendez-vous. Cette dynamique, qui est différente du reste de la province, suscite toutefois des interrogations.

Les choses ne sont pas claires pour tout le monde. Certains Gaspésiens se posent des questions sur cette façon de faire, ou ignorent qu'elle existe.

Par exemple, Louise Brach, une résidente de Maria, a récemment été appelée et recevra sa deuxième dose de vaccin contre la COVID-19 avant la fin du mois. Par contre, le chemin a été ardu pour elle.

Au départ, elle avait entendu dire que le CISSS appellerait les Gaspésiens comme elle, mais elle ne recevait pas l’appel espéré.

Louise Brach, très souriante

Louise Brach, une résidente de Maria, a finalement obtenu son rendez-vous pour une deuxième dose de vaccin.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Elle craignait de devoir attendre tout l’été. Comme ça s’était super bien passé pour la première dose en avril, je me disais ben que ça allait être facile. [...] Tous les outils sont là pour que ce soit facile, mais je n’y arrivais pas, mentionne-t-elle.

Selon Mme Brach, les façons de procéder ne sont pas expliquées assez clairement.

Elle se disait : est-ce que j’attends qu’on m’appelle ou est-ce que je continue mes démarches ou… J’aimerais juste qu’on clarifie.

Du personnel pour contacter les Gaspésiens

Le CISSS de la Gaspésie assure pourtant que tout a été mis en place pour appeler ses usagers un à un.

55 personnes travaillent dans les centres d'appel pour la campagne de vaccination.

Des personnes attendent de recevoir une dose de vaccin contre la COVID-19 à Bonaventure, le 20 mars 2021.

La vaccination se poursuit en Gaspésie.

Photo : Radio-Canada / Luc Manuel Soares

Les efforts sont mis [en place] pour que les gens soient rappelés, assure Lou Landry, agent aux communications et relation avec les médias au CISSS de la Gaspésie.

Il explique que de façon générale, les gens qui ont été vaccinés au mois de mars vont être rappelés avant ceux qui ont été vaccinés au mois d’avril, ceux du mois d’avril avant ceux du mois de mai, et ainsi de suite.

Le porte-parole souligne que les gens peuvent trouver des réponses à leurs questions sur le site Internet, mais que cette façon de faire a été mise en place pour joindre un maximum de personnes; par exemple, celles qui éprouvent de la difficulté à naviguer sur Internet.

Quelqu’un qui a atteint ses 8 semaines entre les deux doses, au lieu de se faire du mauvais sang ou de s’inquiéter, [peut] appeler au numéro sans frais 1-877-725-2515, précise-t-il. Ce numéro est réservé strictement à la population gaspésienne.

Il y a aussi les indécis. Les préposés aux appels peuvent les aider à faire un choix éclairé.

Une infirmière injecte un vaccin contre la COVID-19 dans le bras d'un homme.

Un numéro de téléphone spécifiquement dédié à la population gaspésienne est disponible pour celles et ceux qui ont des interrogations (archives).

Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

Les personnes les plus isolées, pour nous, c’était important d’aller les joindre, indique Johanne Méthot, directrice de la vaccination au CISSS de la Gaspésie.

C’est une logistique qui est vraiment quotidienne, c’est 7 jours sur 7.

Une citation de :Johanne Méthot, directrice de la vaccination au CISSS de la Gaspésie

C’est vraiment une approche qui est très personnalisée parce qu’on appelle les gens, on leur demande s’ils veulent avoir un rendez-vous pour un vaccin. Ou pour les personnes qui avaient des préoccupations, qui étaient indécises, dit la directrice de la vaccination.

Johanne Méthot se dit certaine que la vaccination sera terminée en Gaspésie à la fin août.

D’après le reportage de Jean-François Deschênes

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !