•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une marche pour vaincre la SLA à Petit-Saguenay

La dame et sa famille qui marchent dans la rue

Lise Bernier marche fièrement avec sa petite fille et sa famille afin de faire avancer la cause.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

Radio-Canada

Une centaine de personnes ont marché samedi à Petit-Saguenay pour amasser des fonds pour la Société de la sclérose latérale amyotrophique (SLA).

L'organisatrice de l'événement, Lise Bernier, est atteinte de la maladie depuis peu.

J'ai été diagnostiquée le 5 janvier. Donc c'est un tournant de vie à 360, je peux vous dire ça. Mais j'ai décidé de ne pas me laisser atteindre par le mot SLA!

Une citation de :Lise Bernier, organisatrice de l'événement.
Lise Bernier et sa petite-fille avant la marche.

Lise Bernier est atteinte de la SLA depuis janvier dernier.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

Elle souhaitait amasser 5000 $, un montant qui a été largement dépassé. Lise Bernier veut faire avancer la recherche pour vaincre cette maladie qui touche environ 3000 personnes au Canada.

Mon objectif, c'est de la faire connaître la maladie aussi. On en entend parler, mais pas tant que ça. Donc c'est la première fois au Bas-Saguenay qu'on organise une marche pour la SLA, cette maladie-là, qui est incurable dans le fond.

Des gens qui marchent de dos.

Une centaine de personnes ont participé à la marche pour récolter des dons pour la sclérose latérale amyotrophique (SLA).

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

De nombreux citoyens du village et de partout dans la région sont venus marcher avec elle. Le maire de la municipalité, Philôme Lafrance, était d'ailleurs présent.

 Lise, c'est une personne qui est très très impliquée et qui a toujours été très active donc on la voyait bouger, faire des courses, descendre la rivière en eaux vives au printemps. Donc c'est assez touchant de voir ça.

Les gens qui marchent dans la rue

Lise Bernier a dépassé son objectif de 5000 $ pour la Société de la SLA du Québec.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

Les députés provinciaux et fédéraux de la circonscription ont aussi contribué, tant au niveau moral que financier.

Souvent c'est ça, c'est la recherche qui est à la base de solutions pis ça peut être long et ça a des impacts collatéraux sur toute la famille. Donc effectivement, moi je suis sensible à ça, a mentionné le député de Dubuc, François Tremblay.

De son côté, le député de Chicoutimi-Le-Fjord s'est dit très touché puisqu'il connaît des gens atteint de cette maladie. Souvent, lorsqu'on est atteint de cette maladie-là, c'est entre trois et cinq ans... Puis ensuite dans des conditions extrêmement difficiles… C'est terrible! Alors quand j'ai su ça, moi c'est une cause qui me tient à cœur , précise Richard Martel.

Plusieurs marches ont été organisées samedi un peu partout dans la province pour récolter des dons pour la Société de la sclérose latérale amyotrophique du Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !