•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une centaine de pompiers en renfort pour combattre l’incendie de Landrienne

Ce qu'il reste d'une forêt après le passage du feu.

Le feu de Landrienne a détruit plus de 500 hectares de forêt.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Le feu de forêt qui sévit dans le secteur de Landrienne en Abitibi est maintenant contenu.

Alors que plus de 500 hectares de forêt ont déjà été détruits, l’objectif des pompiers est de sécuriser le périmètre de l’incendie en attendant l’arrivée de plusieurs dizaines de leurs collègues.

Ces renforts, une centaine de pompiers forestiers, sont arrivés à Val-d'Or samedi après-midi. Parmi ceux-ci, 60 viennent de la Colombie-Britannique. Ils combattaient d’autres incendies dans la province avant d'être affectés au brasier de Landrienne.

Robert Lemay, agent à la prévention et à l’information pour la SOPFEU, explique que ces nouveaux effectifs commenceront leur travail tôt dimanche matin.

« C’est quand même une grosse organisation, loger tous ces gens-là, trouver des transports, les mettre au courant de tous les aspects de sécurité. Étant donné qu’aujourd’hui c’est relativement calme, on peut se permettre de mettre en place une organisation vraiment efficace pour demain », dit-il.

Un camping en pleine nature.

Le camping du lac La Paix a dû être évacué en raison de l'incendie.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Pour des raisons de sécurité, les autorités demandent à la population d'éviter les chemins forestiers situés dans le secteur de l'incendie.

En après-midi samedi, de la fumée se dégageait encore à plusieurs endroits aux abords de la route 386.

Par communiqué, la SOPFEU indique que des largages d'avion-citerne pourraient être effectués sans préavis, ce qui pourrait représenter un danger pour les personnes non autorisées dans le secteur.

La municipalité de Landrienne.

La municipalité de Landrienne

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Le maire de la municipalité de Landrienne, Guy Baril, demande pour sa part aux citoyens d’éviter de se rendre au camping du lac La Paix.

« Comme l’incendie est maintenant contenu, les gens peuvent être tentés d’aller dans le chemin qui va vers le lac La Paix, mais ça n’aide pas les équipes qui poursuivent leur travail. Ce qu’on demande aux citoyens, c’est d’éviter de se rendre au lac La Paix », insiste-t-il.

La route 386, qui relie Amos à Barraute, a été rouverte à la circulation en avant-midi samedi, après une fermeture de près de 24 heures.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !