•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un cycliste de Vancouver veut monter l’équivalent de trois fois le mont Everest

M. Siglos sur son vélo.

Tyrone Siglos lors d'une ascension du mont Grouse.

Photo : Tyrone Siglos

Radio-Canada

Tyrone Siglos, un cycliste de Vancouver, passera la fin de semaine sur son vélo pour accomplir un « triple Everest ». Il s’est donné comme défi de grimper presque 27 000 mètres, l’équivalent de trois fois la hauteur du mont Everest, sur trois montagnes de la rive nord de Vancouver.

Lorsque vous demandez à Tyrone Siglos pourquoi il voudrait passer deux nuits et deux jours à monter et descendre ces montagnes, sa réponse est simple.

Parce que je peux, dit-il en riant. Eh bien, j'espère que je peux.

Je veux en quelque sorte voir jusqu'où je peux me pousser, dit l’athlète de 32 ans. Je roule probablement plus que je dirais 99 % des gens à Vancouver et nous avons des coureurs incroyablement forts qui font des courses épiques comme ça tout le temps.

Siglos parcourt environ 150 kilomètres par jour pour son travail de livreur pour Uber Eats. L'été dernier, il a entendu parler d'un objectif populaire pour les cyclistes, qui montent et descendent les monts Seymour, Grouse et Cypress en un seul trajet : la triple couronne.

Des coureurs se sont aussi mis à travailler sur des objectifs plus ambitieux, comme de faire un Everest, une montée verticale de 8848 m. Ils peuvent enregistrer leurs exploits en ligne sur Everesting.cc, qui définit les règles du jeu.

En septembre dernier, M. Siglos a accompli un Everest sur le Mont Grouse en 14,5 heures. Selon lui, il n'y a pas encore eu de triple Everest fait au Canada ou par un Canadien. Seulement 21 triples Everests ont été effectués dans le monde et seulement deux en Amérique du Nord.

M. Siglos a commencé ses tours de haut en bas du mont Seymour vendredi soir et prévoit de terminer d'amasser les 8848 premiers mètres de dénivelé vers 11 h, samedi matin.

Ensuite, il se rendra au Mont Grouse, fera une courte sieste, puis passera samedi à faire des boucles du barrage de Cleveland au stationnement de la montagne.

Il pense qu'il terminera cette ascension avant 3 h, dimanche matin, lorsqu'il se dirigera vers Cypress. Il espère terminer le gain d'altitude requis pour terminer le trajet avant 23 h dimanche soir.

Pour enregistrer le défi selon les règles du site Everesting.cc, M. Siglos doit terminer son parcours en moins de 72 heures et ne pas dormir plus de quatre heures.

Il dit que les journées marathons de livraison pour Uber Eats, dont certaines s'étendent sur 19 heures, lui ont donné la forme physique et l'endurance nécessaires pour tenir la distance.

Brodie Bicycles lui a prêté un vélo pour relever le défi. M. Siglos dit qu'il est préparé à tout problème mécanique, mais il n’est pas certain d’être en mesure de réussir.

Il y a certainement beaucoup de choses qui pourraient mal tourner, admet-il.

Il espère que d'autres coureurs viendront le rejoindre. Ses progrès peuvent être suivis en ligne sur l’application Strava.

Avec les informations de Chad Pawson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !