•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'urgence de Baie-Saint-Paul fermée du 5 juillet au 11 septembre

Quatre infirmières dans un corridor d'hôpital.

Une infirmière et un médecin seront néanmoins présents dans l'établissement de 16 h à 8 h en cas d’urgence cardiorespiratoire.

Photo : iStock

Le manque d’effectif infirmier dans la région de Charlevoix est à ce point important que le CIUSSS de la Capitale-Nationale doit limiter les heures d'ouverture de l’urgence de l’hôpital de Baie-Saint-Paul cet été. Une mesure « exceptionnelle et temporaire », indique le CIUSSS, mais que le maire Jean Fortin digère mal à l'approche de la saison touristique.

Pendant la période de 10 semaines allant du 5 juillet au 11 septembre, l’urgence de l’hôpital de Baie-Saint-Paul ne pourra donc pas accueillir de patients entre 16 h et 8 h le matin.

Une infirmière et un médecin seront néanmoins présents dans l'établissement durant ces heures pour assurer une garde en cas d’urgence cardiorespiratoire dans les environs.

Un véhicule ambulancier supplémentaire sera aussi déployé sur le territoire.

Les résidents de Baie-Saint-Paul qui auront besoin d'une consultation médicale devront donc parcourir une cinquantaine de kilomètres pour se rendre à l'urgence de l'hôpital de La Malbaie ou à celle de l'hôpital Sainte-Anne-de-Beaupré, qui, elles, demeureront en service.

L’hôpital de La Malbaie verra par ailleurs ses services être temporairement réduits, puisque trois de ses lits de soins intermédiaires seront fermés au cours de la même période cet été.

Pénurie de travailleurs

Le CIUSSS justifie cette réorganisation par la pénurie de main-d'œuvre qui sévit dans la région de Charlevoix, que la pandémie de COVID-19 vient exacerber.

Il manque au total une quarantaine d’infirmières dans la région, tous secteurs confondus, dont une vingtaine en centres hospitaliers, indique par courriel la porte-parole Mélanie Otis.

La fermeture de l’urgence de l’hôpital de Baie-Saint-Paul permet de réorienter temporairement des infirmiers vers l'hôpital de La Malbaie. Près de 340 quarts de travail étaient découverts aux urgences de l'hôpital de La Malbaie et de l'hôpital Sainte-Anne-de-Beaupré.

Cette redistribution des effectifs permet de consolider certains services prioritaires dans la région de Charlevoix, comme celui de l'obstétrique, où près de 60 accouchements sont prévus cet été, précise Sandra Racine, directrice par intérim des soins infirmiers et de la santé physique du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Un maire tenu dans l'ignorance

Joint par Radio-Canada, le maire de Baie-Saint-Paul ne cache pas sa déception quant à cette réduction temporaire des services sur son territoire.

Le maire sortant de Baie-Saint-Paul, Jean Fortin.

Le maire sortant de Baie-Saint-Paul, Jean Fortin

Photo : Radio-Canada

J'ai appris la nouvelle par les médias locaux, donc évidemment, c'est un choc d’apprendre que l’urgence va être fermée tous les soirs, toutes les nuits, tout l'été, se désole Jean Fortin, qui invite le CIUSSS à envisager d'autres pistes de solution.

Il se dit d'autant plus préoccupé par cette fermeture qu'il s'attend à un fort achalandage touristique sur le territoire de sa ville au cours des trois prochains mois.

Sandra Racine, du CIUSSS de la Capitale-Nationale, explique que différents scénarios ont été étudiés au cours des dernières semaines et que celui-ci est sans équivoque le meilleur dans les circonstances.

C'était le scénario qui nous permettait, d'une part, d'assurer tous les services dans la région de Charlevoix et, d'autre part, d'agir avec bienveillance auprès de nos employés, dit-elle. Si on n’avait pas pris cette décision-là, ça aurait été des mesures d'heures supplémentaires obligatoires.

Sans compter qu'aucun finissant du programme de soins infirmiers n'a été diplômé cette année au Centre d'études collégiales en Charlevoix. Faute d'inscriptions il y a trois ans, ce programme du cégep de La Malbaie n'a pas accueilli d'étudiants de première année.

C'est une décision difficile, on le reconnaît, mais le contexte du manque d'effectif nous a obligés à la prendre.

Une citation de :Sandra Racine, directrice des soins infirmiers et de la santé physique par intérim du CIUSSS de la Capitale- Nationale

Le CIUSSS rappelle que les résidents de Baie-Saint-Paul peuvent toujours contacter la ligne Info-Santé 811 pour une consultation non urgente.

Avec les informations de Sébastien Tanguay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !