•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Collation des grades 2020 annulée : une injustice selon des diplômés de l'UdeS

La collation des grades 2016 de l'Université de Sherbrooke a rassemblé 10 000 personnes, dont 2500 diplômés.

La collation des grades 2016 de l'Université de Sherbrooke. (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'Université de Sherbrooke (UdeS) a choisi d'annuler sa collation des grades 2020, mais compte tout de même tenir une cérémonie pour les diplômés de 2021. Une décision difficile à avaler pour la cohorte 2020.

Pour justifier cette décision, la vice-rectrice à la vie étudiante de l'UdeS, Jocelyne Faucher, évoque que la pandémie empêche l'établissement d'organiser un tel déploiement.

Hélas, en juin 2021, les règles sociosanitaires ne nous permettent toujours pas de planifier la collation des grades dans sa formule traditionnelle avec cérémonie extérieure haute en couleur et en émotion afin de célébrer l’accomplissement académique des diplômées et diplômés 2020 avec leurs familles et leurs proches. C’est donc à regret qu’il n’y aura pas de collation des grades pour la cohorte 2020.

Il s’agit d’une décision crève-cœur, mais une activité différente sous forme de retrouvailles sera organisée par le Service des relations avec les diplômées et les diplômés, dont ils font dorénavant partie. Le tout aura lieu lorsque les règles sanitaires le permettront.

Une citation de :Jocelyne Faucher, vice-rectrice à la vie étudiante de l'UdeS

Sentiment d'injustice pour la cohorte 2020

Audrey Marier est diplômée en droit à l'Université de Sherbrooke depuis l'an dernier. Après avoir vu sa collation des grades repoussée d'un an l'an dernier, elle ne peut concevoir que l'établissement choisisse d'annuler sa cérémonie, mais de tout de même organiser quelque chose pour les finissants de cette année.

C'est vraiment la lecture des deux courriels contradictoires, qui disent d'un côté qu'à cause des directives sanitaires, on ne peut faire notre collation des grades, et de l'autre côté, celui qui dit que ces directives permettent la tenue d'une cérémonie.

Devant cette situation, la finissante de l'an dernier a décidé de faire connaître sa déception sur les médias sociaux. En seulement quelques minutes, des dizaines d'étudiants lui auraient écrit pour lui témoigner leur appui. Audrey Marier a donc rapidement lancé une pétition dans le but de pousser l'université à revenir sur sa décision. Au moment d'écrire ces lignes, la pétition contenait tout près de 1500 signatures.

Je pense que c'est important que l'université voie que les étudiants de 2020, mais aussi toute la communauté étudiante, ne comprennent pas cette décision-là et la trouve incohérente.

Une citation de :Audrey Marier, diplômée de l'UdeS en 2020

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !