•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du tournage de la dernière saison de la série À la valdrague

Le tournage d'À la valdrague

Le tournage d'À la valdrague se déroule dans la vallée de Memramcook au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le tournage de la quatrième et dernière saison de la série À la Valdrague a commencé dans la vallée de Memramcook au Nouveau-Brunswick.

Contrairement aux années précédentes, il n’y aura pas de visites de comédiens de l’extérieur du Nouveau-Brunswick.

Le cœur de l’équipe se trouvait cependant déjà dans la province, à l’exception de Marie-Jo Thério, qui sera remplacée puisqu’elle est à l’extérieur du pays.

Une dernière saison

Pandémie oblige, le tournage de la série a été annulé en 2020. Les comédiens ainsi que l’équipe technique se sont dits heureux de pouvoir tourner cette année, pour une dernière saison.

C’est sûr que c’est un peu triste que ce soit la dernière saison, mais il y a beaucoup de joie, affirme la comédienne et scénariste Patricia Léger.

Plusieurs personnes sur un plateau de tournage.

Au fil des ans, À la valdrague a permis de développer de la main-d’œuvre locale devant et derrière les caméras.

Photo : Radio-Canada

Ce dernier chapitre permettra aux personnages de boucler plusieurs grandes quêtes, avec quelques rebondissements.

Il y a une nouvelle scénariste qui s’est ajoutée dans la donne, les scénarios sont différents, ça a plus de rythme, il y a plus de styles de scènes qu’on n’a pas vu dans les saisons précédentes, déclare le réalisateur Joël A. Robichaud.

Rita fêtera ses 60 ans et retrouvera une amie américaine, Gilberte, la nouvelle mairesse par intérim, vivra également de nombreux moments touchants avec sa fille.

De plus, de nouveaux exploits sont à l’horizon pour Ferraille, et le couple de Terry et Zoël continue d’évoluer.

Pour ce qui est de Lomer, il aura plus de temps pour sa vie personnelle alors qu’il n’est plus le maire de Saint-Prospère.

Tourner chez soi

Au fil des ans, À la valdrague a permis de développer de la main-d’œuvre locale devant et derrière les caméras.

Il n’y a pas énormément d’opportunités d’étudier en film dans la province, surtout en français,, déclare la deuxième assistante à la réalisation, Brigitte Gallant. C’est le fun, parce que je n’ai pas eu besoin de changer de province puis revenir.

Sur le plateau, on profite maintenant des derniers moments en équipe.

Visuel de la série À la valdrague

L’émission À la valdrague est produite entièrement au Nouveau-Brunswick.

C’est toujours triste quand on se laisse, mais j’avoue que c’est particulier, dit Claire Normand. C’est étrange, mais on sent qu’on fait partie d’une gang.

La série a aussi permis de faire découvrir le talent et les paysages du Nouveau-Brunswick au reste du pays.

C’est au Nouveau-Brunswick, c’est une production d’ici avec des gens d’ici, rappelle Joël A. Robichaud. Je pense que c’est une fierté qu’on peut avoir de dire : regardez ce qu’on a été capable de faire.

La dernière saison d’À la valdrague sera diffusée sur les ondes d’ART TV pour la saison 2021 — 2022.

D’après le reportage de Camille Bourdeau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !