•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une femme blessée par balle à Québec : un homme accusé

Des voitures de police devant une maison, la nuit

Une femme a été blessée par balle dans la nuit de vendredi à samedi, dans l'arrondissement de La Haute-Saint-Charles.

Photo : Radio-Canada / Steve Jolicoeur

Daniel Nolet, 49 ans, a été formellement accusé samedi après-midi d'avoir utilisé une arme à feu de manière négligente. Une femme a été transportée à l'hôpital, mais les médecins ne craignent pas pour sa vie.

À ce stade de la procédure, c'est le seul chef d'accusation qui a été retenu contre lui.

D'autres accusations pourraient être portées contre lui en début de semaine prochaine, puisqu'il est maintenant convoqué au tribunal mardi pour son enquête de remise en liberté. Il restera incarcéré jusque-là.

En plus, Daniel Nolet a interdiction d'entrer en contact avec la femme blessée.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le quadragénaire a fait feu samedi matin, peu après 4 h, chez lui, sur le boulevard Saint-Claude, dans l'arrondissement de La Haute-Saint-Charles.

La victime est une femme de 41 ans. D'après les informations recueillies par Radio-Canada sur place, elle serait l'ex-conjointe du suspect.

Plusieurs voisins indiquent que l'homme aurait des enfants et aurait reçu fréquemment la visite de la police.

Des zones d'ombre à éclaircir

Le SPVQ maintient que les circonstances entourant l'événement demeurent nébuleuses. La police n'exclut pas que la décharge ait été accidentelle, sur la foi du récit des événements fourni par les personnes impliquées.

Le suspect a néanmoins été arrêté sur les lieux pour voies de fait armées causant des lésions, voies de fait graves et avoir déchargé une arme à feu.

À l'aube, le voisinage s'est réveillé en constatant une présence inhabituelle dans leur secteur habituellement paisible : celle d'autopatrouilles et d'équipes policières.

Un voisin, David Tousignant, se dit surpris qu'un tel événement ait pu survenir dans le quartier.

Tout le monde se connaît, tout le monde connaît quelqu'un dans la rue, indique-t-il. Si c'est arrivé pour vrai, c'est vraiment étonnant que ce soit dans cette rue-là : il n'est jamais rien arrivé avant.

Avec les informations de Marie-Pier Mercier et de Kassandra Nadeau-Lamarche

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !