•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le service d'urgence de nuit est fermé à Tumbler Ridge, en C.-B.

Une pancarte de bienvenue à Tumbler Ridge.

Les résidents qui ont besoin de soins médicaux la nuit devront conduire au moins une heure jusqu'à l'hôpital le plus proche à Chetwynd ou Dawson Creek, selon le maire.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le service d’urgence nocturne de Tumbler Ridge, en Colombie-Britannique, est fermé depuis le 2 juin et le restera au moins jusqu'au 22 juin, après le départ d'une des deux infirmières de la ville. Une situation que le maire de la communauté qualifie de désastreuse.

Le maire Keith Bertrand dit que le conseil a reçu fin mai un préavis de six jours de la fermeture des services d'urgence de nuit.

C'est totalement inacceptable et c'est assez inquiétant, déplore M. Bertrand. Nous voyons déjà des résidents de longue durée quitter la communauté parce que le service médical n'est tout simplement pas là.

Les résidents qui ont besoin de soins médicaux la nuit devront se rendre à un des deux hôpitaux les plus proches, soit celui de Chetwynd ou celui de Dawson Creek, explique-t-il. Dans chacun des cas, il s'agit d'un trajet d'environ une heure en voiture.

La petite municipalité dépend des services d'agences de soins infirmiers pour combler ses besoins en personnel médical.

Ce n'est pas la première fois que la communauté 2500 habitants souffre du manque de personnel médical. Les pénuries de personnel sont très courantes, non seulement ici à Tumbler Ridge, mais aussi à Dawson Creek et à Fort St John, explique le maire Bertrand.

La Régie de la santé du Nord n’a pas été en mesure de trouver une autre infirmière pour combler le vide jusqu'à ce qu'une nouvelle infirmière temporaire commence une rotation le 22 juin, explique le maire.

M. Bertrand dit que jusqu'à ce que la régie soit en mesure de trouver quelqu'un pour occuper le poste de manière permanente, la communauté continuera de souffrir d'une pénurie de personnel.

En attendant, le maire dit s’affairer à informer les résidents de la situation, et à leur demander d’être prudent la nuit. Nous espérons et prions seulement pour qu'il n'y ait pas de malheur, conclut-il.

Avec les informations de Daybreak North

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !