•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pêcheurs de homards accueillent un chevreuil perdu en mer dans leur bateau

Un pêcheur dans son bateau regardant le chevreuil en train de nager.

Les pêcheurs Luc et Justin Boudreau ont attrapé un chevreuil en mer jeudi.

Photo : Luc Boudreau

Radio-Canada

Deux frères qui pêchent le homard près d’Antigonish, en Nouvelle-Écosse, ont attrapé un animal qu’ils n’ont pas l’habitude de voir lorsqu’ils sont au travail. Jeudi, les pêcheurs ont attrapé un chevreuil qui nageait loin de la côte.

Justin et Luc Boudreau ont aperçu la tête du chevreuil entre les vagues alors qu’ils pêchaient près de la plage Jimtown. L’animal semblait se diriger vers le Cap-Breton, mais il avait encore bien du chemin à faire.

Le chevreuil est un plutôt bon nageur, mais il était loin de la côte et loin de la côte vers laquelle il se dirigeait, explique Justin Boudreau.

Le chevreuil a environ un an, selon le pêcheur. Justin Boudreau assure qu’il semblait bien se débrouiller, mais qu’il avait l’air fatigué.

Les pêcheurs se sont rapprochés du chevreuil, l’ont attrapé avec une corde et l’ont amené dans le bateau.

Justin Boudreau assure que le chevreuil était tellement fatigué qu’il s’est presque évanoui.

Une deuxième fois

L’histoire ne s’arrête pas là. Une fois que le chevreuil a repris son souffle, il est retourné dans l’eau.

Donc nous avons dû tout refaire une seconde fois. Lorsque nous l’avons attrapé, je suis resté avec lui, explique Justin Boudreau.

Justin Boudreau tient le chevreuil à bord du bateau de pêche.

Justin Boudreau tient un chevreuil qui s'était égaré en mer.

Photo : Luc Boudreau

Il tenait le chevreuil dans ses bras jusqu’à ce qu’ils arrivent à la plage Crystal Cliffs. Les pêcheurs se sont approchés le plus près possible de la terre avant de faire débarquer le chevreuil. Une fois qu’il est arrivé sur la plage, il a couru dans les bois.

Ils assurent qu’ils étaient tout simplement au bon endroit au bon moment pour aider le chevreuil.

Il ne s’est jamais retourné pour dire merci. Même pas un signe de la patte, dit Justin Boudreau.

Avec les informations d'Emma Smith, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !