•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des jeunes inspirants affichent leur fierté d’être Autochtones

Nolan Wawatie pose devant son affiche dans l'exposition.

Nolan Wawatie est l'un des huit jeunes Autochtones qui sont au centre de l'exposition photographique «Je porte mon identité».

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Le parcours inspirant de huit jeunes Autochtones et de l’aîné Oscar Kistabish est mis en relief dans l’exposition « Je porte mon identité », présentée cet été sur le site culturel Kinawit de Val-d’Or.

Ces jeunes ont été choisis à l’occasion du Gala Memegwashi 2020 du Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or, qui a dû être annulé en raison de la pandémie. Un hommage spécial leur est finalement rendu par le biais de photographies grandeur nature et de textes relatant leur parcours scolaire et leur fierté d’être Autochtone.

Pour Tina Mapachee, gestionnaire de service au Centre d’amitié autochtone, cette exposition peut contribuer à rapprocher les peuples et présenter un côté positif de la culture autochtone.

On a demandé aux lauréats d’arriver avec un objet ou un vêtement qui représente leur identité, pour la prise de photo, souligne-t-elle.

On entend souvent le côté négatif, mais ces modèles permettent de voir la richesse de notre identité culturelle et qui on est réellement.

Une citation de :Tina Mapachee

Elle espère que plusieurs jeunes Autochtones voudront suivre l’exemple de ces modèles dans leur parcours.

Ça peut vraiment aider ceux qui sont en questionnements, en quête au niveau de leur identité en tant qu’Autochtones, surtout ceux vivant en milieu urbain. Voir des images positives, ça peut aider les jeunes à voir la possibilité d’être soi-même à 100%, peu importe, on on vit, ajoute-t-elle.

Étudiant en arts visuels au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, Nolan Wawatie a accepté avec joie d’être un modèle inspirant pour sa communauté.

C’est important, parce qu'on n'est pas assez représentés, souligne-t-il. Je sais aussi que c’est dur pour certains jeunes d’exprimer leur fierté d’être Autochtones. Il y en a qui ont honte et je les comprends parce qu’il y a du racisme, mais moi je crois qu’il faut bien afficher ses couleurs. Je suis fier de mon héritage et de ma culture.

L’exposition Je porte mon identité sera ouverte au public ce dimanche lors de la Journée nationale des autochtones et se terminera le 31 juillet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !