•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Bas-Saint-Laurent finalement en zone verte

Des gens portant le masque marchent sous le soleil au Marché public de Rimouski.

Plusieurs mesures sanitaires sont assouplies avec ce passage au palier d'alerte vert (archives).

Photo : Radio-Canada / Sébastien Ross

Alice Proulx

Le Bas-Saint-Laurent est dorénavant au palier d'alerte vert. Ainsi, de nouveaux assouplissements s'ajoutent dans la région, qui était jusqu'ici au palier d'alerte jaune.

Le palier d'alerte vert permet des rassemblements intérieurs et extérieurs d'un nombre maximal de 10 personnes d'adresses différentes ou les occupants de trois résidences. La distanciation sociale et le port du masque sont fortement recommandés.

Dans les restaurants et les bars, la règle demeure la même que pour les rassemblements. Toutefois, le port du masque est requis lorsqu'une personne quitte sa table.

Ajout pour les bars: ils doivent fermer leurs portes à 2 h du matin et la vente d'alcool cesse obligatoirement à minuit.

Un maximum de 250 personnes ou de 2500 personnes réparties dans des sections indépendantes seront admises dans les cinémas et les salles de spectacle. Le masque est obligatoire, mais il peut être retiré une fois la personne assise.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Dans les lieux de culte, le nombre maximal de personnes autorisé est de 250.

Pour ce qui est des sports et loisirs, les activités extérieures sont permises dans des lieux publics en groupe d'un maximum de 50 personnes, excluant le personnel et les bénévoles. La distanciation physique doit être respectée. À l'intérieur, le nombre de joueurs est retranché de moitié, soit de 25 personnes.

À l'école, le port du masque n’est pas requis pour les élèves du préscolaire ainsi que pour les élèves de la première à la quatrième année du primaire, inclusivement. Il est cependant obligatoire pour les élèves de 5e et de 6e année du primaire lors des déplacements dans les espaces communs ainsi que dans le transport scolaire.

Cette dernière règle s'applique aussi aux élèves du niveau secondaire et des cycles supérieurs. Ceux-ci peuvent retirer leur masque une fois assis en classe. Les cours se donnent majoritairement en présentiel pour l'enseignement supérieur.

dsc02494

Les mesures sanitaires sont assouplies dans les établissements scolaires collégiaux tels que le Cégep de Rivière-du-Loup (archives).

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis_Rad

Les activités parascolaires sont permises en groupe-classe uniquement. Les élèves de bulles différentes peuvent, par le fait même, participer à des activités parascolaires intra-école.

À l'extérieur, les activités avec contacts brefs peuvent être pratiquées avec un maximum de 12 élèves de groupes différents, tandis qu'à l’intérieur, les élèves peuvent réaliser des activités sans contact. Aucun match ni partie ou compétition ne sont permis.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure.

La situation épidémiologique s'améliore

La courbe d'évolution des cas de COVID-19 diminue de jour en jour.

Depuis le début du mois de juin, la région comptabilise seulement 39 nouveaux cas, comparativement à un total de 858 cas pour le mois de mai et 971 pour le mois d'avril.

Vendredi dernier, le Bas-Saint-Laurent enregistrait moins de 20 cas actifs.

Rappelons que l'ouest de la région est passé au palier d'alerte jaune tout récemment, soit le 14 juin.

Ce secteur avait été particulièrement touché par la troisième vague, enregistrant plus de 80 % des cas de COVID-19 recensés au Bas-Saint-Laurent. Il était notamment au palier d'alerte « rouge foncé » du 1er au 24 mai.

À l'échelle provinciale, 9 des 17 régions du Québec sont encore en zone jaune.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !