•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les fraises coûtent plus cher en Colombie-Britannique

Une affiche annonce un spécial de 10% sur les paniers de fraises

En raison de la pandémie, les fraises sont plus dispendieuses cette année en Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les fraises coûtent jusqu'à 10 % plus cher cette année en Colombie-Britannique en raison de la pandémie.

Les coûts de production ont augmenté et nous vivons dans une province où tout est cher, explique Bill Zylmans, un agriculteur de Richmond, dans le Grand Vancouver.

Les contrecoups de la pandémie se font ressentir partout : le prix des emballages en carton a augmenté, tout comme le prix des pesticides et des fertilisants.

En effet, Statistique Canada note une forte hausse depuis le mois de mars des prix de la plupart des produits agricoles. L'agence fédérale impute cette croissance à la forte demande d'exportation et au resserrement des approvisionnements au pays et à l'étranger pour la plupart des principales cultures, ce qui a soutenu les prix.

Des fraises.

Contrairement aux bleuets, les fraises sont récoltées à la main.

Photo : Radio-Canada

Difficultés liées à la main-d'oeuvre

Contrairement aux bleuets, les fraises sont récoltées à la main. Les cultivateurs de fraises dépendent donc des travailleurs saisonniers, mais la main-d'œuvre se fait plus rare depuis la fermeture des frontières.

De plus, la récente hausse du salaire minimum pose un défi supplémentaire pour les petits producteurs, soutient Bill Zylmans. Chaque fois qu'il y a une augmentation du salaire minimum, ça devient un peu plus difficile, surtout dans l'industrie agricole.

On dénombre environ 48 cultivateurs de fraises dans la province. Dans la vallée du Fraser, la culture du petit fruit rouge occupe 600 acres de terres fertiles.

Avec les informations d’Anne-Julie Têtu

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !