•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trudeau annonce la livraison de 68 millions de doses de vaccin d'ici la fin juillet

Justin Trudeau.

Justin Trudeau a donné des précisions sur l'adoption d'un passeport vaccinal fédéral.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Ismaël Houdassine

En point de presse vendredi, le premier ministre Justin Trudeau a souligné qu'une entente avec Moderna permettra de devancer la livraison de vaccins en juin et en juillet.

D’ici la fin de juin, comme promis, on va avoir reçu un total de plus de 50 millions de doses. Et d’ici la fin de juillet, on va avoir reçu plus de 68 millions de doses, a-t-il déclaré.

Selon la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, Anita Anand, qui a ensuite annoncé les détails des livraisons de Moderna, le Canada doit recevoir 15 millions de doses de cette pharmaceutique en juin.

Déjà 4,3 millions de ces doses ont été livrées et deux autres envois de 2,8 millions de doses doivent arriver avant le 1er juillet. D'ici la fin du mois, 5 millions de doses supplémentaires devraient s'ajouter, selon une logistique qu'il reste cependant à confirmer.

Moderna devrait aussi livrer 6 millions de doses de vaccin dans la première moitié de juillet.

Quant à Pfizer, elle doit comme prévu livrer au Canada 9 millions de doses en juillet, mais un peu plus tard que promis.

Mme Anand dit qu'elle attend maintenant des envois moins importants au début du mois de juillet, mais que les livraisons qui arriveront plus tard dans le même mois compenseront ce retard.

Pfizer accuse aussi des retards dans ses livraisons de juin.

Au Québec, 546 000 doses du vaccin dont l'arrivage était prévu au cours de la fin de semaine seront plutôt livrées le 24 ou le 25 juin, ce qui oblige les cliniques sans rendez-vous et les cliniques de dépannage à cesser temporairement d’offrir le vaccin du samedi 19 juin au jeudi 24 juin.

Québec a aussi prévenu jeudi que les retards dans les livraisons de Pfizer en juillet affecteraient l'avancement des rendez-vous pour recevoir une deuxième dose du vaccin.

La majorité de la population vaccinée avant septembre?

Lors de son point de presse, M. Trudeau a également indiqué que le fédéral travaille présentement de concert avec les provinces sur une solution à moyen terme au sujet d'un certificat de vaccination qui permettrait aux Canadiens ayant reçu deux doses de vaccin de voyager à l'étranger.

On travaille sur quelque chose qui serait facilement reconnu par les autres pays pour que les Canadiens voyagent, a-t-il précisé. Ottawa compte déployer la mesure en deux phases, comme l'a appris plus tôt CBC. Notons que tous les voyageurs qui rentrent au pays doivent encore s'auto-isoler pendant 14 jours. C'est d'ailleurs ce que fait le premier ministre depuis son retour d'Europe, où il a assisté au sommet du G7 et à celui de l'OTAN. M. Trudeau s'est mis en quarantaine pour travailler en isolement préventif à Rideau Hall.

Dans un premier temps, les passagers utiliseront l'application ArriveCAN pour prendre une photo de leurs preuves de vaccination qu'ils pourront présenter aux gardes-frontières. Ce n'est pas une solution idéale, a-t-il admis, mais on va pouvoir la mettre en place rapidement afin de permettre aux gens d'avoir quelques options de plus cet été s'ils sont pleinement vaccinés.

Ensuite, un projet de numérisation plus robuste est en cours, a confirmé le premier ministre. Il nécessite l'adhésion des provinces, qui solliciteront leurs bases de données respectives pour savoir qui a été vacciné. Le premier ministre s'attend à ce que la majorité de la population ait reçu une deuxième dose avant le mois de septembre. Plus vite les gens seront pleinement vaccinés, plus vite nous reviendrons à la normale.

Toutefois, plusieurs questions se posent, notamment en ce qui concerne le vaccin d'AstraZeneca, non homologué par les États-Unis. Est-ce que les Canadiens qui ont reçu ce vaccin vont pouvoir se rendre chez leur voisin du Sud lorsque les frontières seront ouvertes? Les États-Unis n'ont pas encore dit quels seront leurs critères. Nous travaillons avec eux pour être sur la même longueur d'onde, a répondu le premier ministre.

M. Trudeau, qui a lui-même reçu le vaccin d'AstraZeneca, a reconnu en discuter présentement avec les autorités américaines afin de trouver une solution. On va s'assurer que celles et ceux qui ont reçu une ou deux doses de ce vaccin ne seront pas désavantagés quand viendra le temps de voyager.

Le premier ministre a affirmé que les discussions avec les États-Unis et d'autres partenaires internationaux aboutiront dans les semaines à venir. Bien que les vaccins d'AstraZeneca soient fabriqués dans certaines installations américaines, la Food and Drug Administration (FDA) n'a jamais approuvé leur utilisation sur le territoire américain.

Le Canada reconnaît jusqu'ici quatre vaccins : ceux de Pfizer, de Moderna, de Johnson & Johnson et d'AstraZenaca. Seuls les visiteurs étrangers ayant reçu ces vaccins pourront se rendre au pays, a précisé M. Trudeau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !