•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford procède à un important remaniement ministériel

Le premier ministre Doug Ford consulte son téléphone en sortant de la Chambre.

Le premier ministre Doug Ford a fait de nombreux changements, mais gardé des joueurs-clés en poste.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Le premier ministre de l'Ontario apporte d'importantes modifications à son cabinet à moins d'un an des élections provinciales. Des ministres-clés, notamment à la Santé et aux Finances, conservent toutefois leur portefeuille.

Le remaniement réintègre l'ex-ministre des Finances Rod Phillips au cabinet.

Le député d'Ajax, qui avait démissionné après avoir effectué un voyage dans les Caraïbes en décembre, devient ministre des Soins de longue durée.

M. Phillips avait publié des messages des Fêtes sur Twitter où il était assis près d'un foyer, ce qui laissait croire qu'il était à la maison, alors qu'il avait déjà quitté le Canada.

L'ex-ministre des Finances Rod Phillips distribue du café et des pâtisseries aux employés de l'Hôpital Humber River en novembre 2020.

Le ministre Rod Phillips (archives)

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Il remplace Merrilee Fullerton, qui a été critiquée pour la gestion de la pandémie dans les foyers de soins. Celle-ci passe au ministère des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires.

La chef adjointe du NPD trouve le retour de Rod Phillips au cabinet particulièrement choquant.

Sara Singh rappelle qu’il est parti en vacances à Saint-Barthélemy alors que les Ontariens devaient rester à la maison et que les personnes âgées mouraient dans les centres de soins de longue durée.

La chef adjointe du NPD, Sara Singh

La chef adjointe du NPD, Sara Singh

Photo : Radio-Canada / Dean Gariépy

La rumeur d'un remaniement ministériel circulait depuis quelque temps à Queen's Park.

En raison de la pandémie, il a eu lieu de façon virtuelle et non lors d'une traditionnelle cérémonie d'assermentation, a annoncé la lieutenante-gouverneure Elizabeth Dowdeswell, dans un message sur Twitter.

En tout, plus d'une douzaine de ministres changent de poste.

Prabmeet Singh Sarkaria est nommé président du Conseil du Trésor.

Kinga Surma devient ministre de l’Infrastructure.

Ross Romano obtient le ministère des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs. C'est Jill Dunlop qui le remplace aux Collèges et Universités.

L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO) se réjouit de cette nomination.

Son président, Carol Jolin, pense que Mme Dunlop dispose de tous les outils pour faire sa marque dans le postsecondaire de langue française dans la province.

Jill Dunlop parle au cours d'une conférence de presse à Queen's Park.

Jill Dunlop devient ministre des Collèges et Universités.

Photo : La Presse canadienne / Steve Russell

Dans le Nord, Greg Rickford conserve les Affaires autochtones et sera ministre du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts, un ministère axé notamment sur le développement économique de la région.

L'Énergie devient un ministère distinct dont hérite Todd Smith.

Plusieurs ministres occupant des postes-clés restent en place. C'est le cas de Christine Elliott (Santé), Peter Bethlenfalvy (Finances), Stephen Lecce (Éducation), Sylvia Jones (Solliciteur général) et Doug Downey (Procureur général).

La ministre Caroline Mulroney conserve aussi ses responsabilités aux Affaires francophones et aux Transports.

Stephen Lecce et Doug Downey discutent dans un couloir de Queen's Park.

Stephen Lecce et Doug Downey font partie des ministres importants qui conservent leur poste.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Le député libéral d’Orléans, Stephen Blais, pense que le maintien en poste de certains ministres importants est une preuve du manque de leadership de Doug Ford.

En laissant Christine Elliott et Stephen Lecce à leurs ministères, Ford récompense ceux qui, comme lui, ont fait preuve d’une des pires incompétences en Occident dans la lutte contre la COVID-19, a-t-il déclaré dans un communiqué.

La ministre ontarienne de la Santé, Christine Elliott, en conférence de presse.

La ministre ontarienne de la Santé, Christine Elliott

Photo : La Presse canadienne / Tijana Martin

Le remaniement ministériel d’aujourd’hui vise davantage pour Doug Ford à être réélu qu’à aider les Ontariens à se remettre de la pandémie, estime pour sa part le chef du Parti vert.

Dans un communiqué, Mike Schreiner s'inquiète notamment de la nomination de Rod Phillips aux Soins de longue durée et de Merrilee Fullerton aux Services à l'enfance.

Il est inquiétant que la ministre Fullerton, qui était aux commandes du système de soins de longue durée durant une honteuse crise humanitaire, soit maintenant responsable du bien-être des enfants, a-t-il déclaré.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !