•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg demande un rapport pour fouiller un ancien pensionnat pour Autochtones

Le bâtiment du Centre canadien de protection de l'enfance, à Winnipeg.

Le bâtiment du Centre canadien de protection de l'enfance, à Winnipeg, est un ancien pensionnat pour Autochtones.

Photo : Radio-Canada / Gavin Boutroy

Radio-Canada

Les prochaines étapes de la Ville de Winnipeg vers la réconciliation devraient prioriser la recherche de restes humains sur le terrain entourant un ancien pensionnat pour Autochtones, rue Academy, selon le comité exécutif de Winnipeg.

Les membres du comité ont déposé une motion demandant à l’administration municipale de rédiger un rapport afin de savoir comment procéder pour examiner le terrain de l’ancien pensionnat pour Autochtones Assiniboia, en concertation avec des groupes autochtones et d’autres ordres de gouvernement.

L’ancien pensionnat a été en service de 1958 à 1973. Il abrite maintenant le Centre canadien de protection de l’enfance.

La motion a été appuyée par le maire de Winnipeg, Brian Bowman, et votée à l’unanimité par les sept membres du comité exécutif.

Winnipeg s'oppose à la province

Brian Bowman a semblé vouloir s’opposer au premier ministre du Manitoba, Brian Pallister. Tous les deux ont des relations tendues depuis plusieurs années, et leurs positions semblent diverger en ce qui concerne les pensionnats pour Autochtones.

Brian Pallister a, par exemple, récemment déclaré qu’il était réticent à laisser la province financer seule des recherches de tombes anonymes sur les sites d’anciens pensionnats pour Autochtones.

Je veux reconnaître que l’annonce du premier ministre ontarien Doug Ford [de financer de telles recherches] est positive, a affirmé Brian Bowman lors de la rencontre du comité exécutif.

L’Ontario a annoncé mardi qu’elle allait débloquer 10 millions de dollars en 3 ans pour identifier, enquêter, protéger et commémorer les lieux de sépulture des pensionnats pour les Autochtones de la province.

Le gouvernement fédéral, pour sa part, a récemment alloué 27 millions de dollars pour chercher des tombes non identifiées.

Si d'autres ordres de gouvernement ne veulent pas agir, je veux qu'à notre niveau nous agissions, a dit Brian Bowman. C’est ce qui est juste et respectueux à faire pour les survivants.

Avec des informations d'Adam Carter

Bannière-image du dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !